Accueil L'International Macron est réélu président de la République pour un second mandat

Macron est réélu président de la République pour un second mandat

100
0

Face à la rhétorique de rupture prônée par la représentante d’extrême droite Marine Le Pen, les Français ont choisi la continuité, en élisant le président sortant Emmanuel Macron à la présidence pour un second mandat.
Macron est arrivé en tête de ces élections en obtenant 58 pour cent des voix exprimées contre le leader du Rassemblement national, qui a obtenu 42 pour cent, selon les résultats préliminaires révélés aujourd’hui dimanche, après la fermeture des bureaux de vote à 20 heures (heure locale). ).
Si les résultats du premier tour indiquaient une forte concurrence avec le leader du Rassemblement national, il semble que la dernière semaine de campagne entre les deux tours ait été décisive dans le choix des Français.
Les deux candidats avaient doublé leurs meetings et leurs sorties médiatiques, cherchant notamment à attirer les électeurs hésitants, ceux qui se sont abstenus de voter, et les partisans d’autres candidats ayant échoué au premier tour.
Le débat télévisé, qui a réuni Emmanuel Macron et Marine Le Pen, mercredi dernier, a donné, dans l’ensemble, la supériorité au président sortant, que les sondages considèrent comme plus convaincant et capable de diriger le pays au cours des cinq prochaines années, notamment sur le plan international. contexte caractérisé par une pandémie et une guerre sans précédent en Europe. , avec de multiples répercussions sur le pouvoir d’achat des électeurs.
L’avenir de la France dans l’Union européenne, le pouvoir d’achat, l’environnement, la sécurité et l’immigration ont été les thèmes les plus importants sur lesquels s’est concentrée la campagne électorale du second tour.
Selon ceux qui suivent la scène politique française, le second tour, outre la polarité des programmes des deux candidats, a constitué un « référendum sur l’Europe et pour une France pluraliste ».
Dans son discours après l’annonce des résultats au « Champs de Mars » à côté de la Tour Eiffel, Emmanuel Macron a souligné qu’il voulait être « le président de tous les Français, qui dissipera les divisions et les divergences, qui prendra en compte toutes les difficultés ». , répondre aux préoccupations exprimées et continuer à œuvrer pour une société plus apaisée. Justice et égalité entre les hommes et les femmes.
Il a déclaré : « Notre projet est humanitaire, républicain par ses valeurs, sociales et écologiques, et fondé sur la valeur du travail », soulignant devant une foule nombreuse la nécessité « d’être prudent et ambitieux dans un contexte international désastreux ». où la France doit être claire dans ses choix.
Le pensionnaire de l’ancien-nouvel Elysée s’est engagé à faire preuve de « respect de chacun face aux divisions que connaît le pays », soulignant que « personne ne sera abandonné ».
Le président français se réjouit également d’inaugurer une nouvelle étape, car « selon lui, cette élection n’est pas la continuation d’une époque révolue, mais plutôt une créativité collective pour une ambition renouvelée pour le bien du pays et sa jeunesse en particulier.
De nombreux électeurs, dont les avis ont été recueillis par la chaîne d’information M24 de la Presse maghrébine, estiment que la victoire d’Emmanuel Macron lors d’un scrutin marqué par le plus grand pourcentage obtenu par l’extrême droite dans son histoire, s’inscrit inévitablement dans le contexte de la continuité. de ses grandes réformes économiques, et son poids en Europe et au niveau international, sauf qu’il ne lui donne pas un chèque en blanc en retour, compte tenu de la gravité des défis auxquels il doit faire face dans le contexte de la dégradation du pouvoir d’achat et de la guerre. en Europe.
Le défi le plus important dans la situation actuelle reste les élections législatives de juin prochain, qui risquent de redessiner la carte de la politique française et de mettre à mal les projets annoncés par le président Emmanuel Macron pour le prochain mandat.

Lire aussi:  Ukraine - Les ministres des finances de l'UE examineront demain l'impact de la guerre en Ukraine

Marrakech, 2022-04-25 18:07:05 (Maroc-Actu) –

Article précédentLe secteur de la boulangerie brandit des « compensations » pour l’augmentation du prix des pommes de terre dans les poches des citoyens et citoyennes
Article suivantUn chercheur marocain examine la technologie blockchain pour améliorer la collecte des impôts et renforcer la transparence