Accueil L'International 11 soldats égyptiens ont été tués dans une attaque armée dans la...

11 soldats égyptiens ont été tués dans une attaque armée dans la région occidentale du Sinaï

721
0

Onze soldats égyptiens ont été tués après avoir repoussé une attaque des « éléments takfiri » contre une station de pompage d’eau dans la région occidentale du Sinaï, a annoncé samedi l’armée égyptienne dans un communiqué.
La déclaration, qui a été publiée par Gharib Abdel Hafez, le porte-parole militaire de l’armée égyptienne, sur sa page Facebook officielle, a déclaré qu' »un groupe d’éléments takfiri armés a attaqué le point de relevage de l’eau dans l’ouest du Sinaï, et les éléments affectés au travail à le point ont été engagés et confrontés, ce qui a entraîné la mort d’un officier, 10 soldats et 5 blessés.
Le communiqué, qui ne précise pas le lieu de l’attaque, ajoute : « Des éléments terroristes sont pourchassés et assiégés dans l’une des zones isolées du Sinaï ».
Cette attaque contre des membres des forces armées égyptiennes est un événement rare, du moins au cours des deux dernières années.
Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a affirmé samedi sur Facebook que « ces opérations terroristes perfides ne saperont pas la détermination et la détermination du peuple de ce pays et de ses forces armées à achever de déraciner les racines du terrorisme ».
Washington, pour sa part, a condamné « l’attentat terroriste au Sinaï qui visait des membres de l’armée égyptienne » et a présenté ses condoléances aux familles des victimes. « Pendant des décennies, les États-Unis ont été le partenaire privilégié de l’Égypte dans la lutte contre le terrorisme dans la région », a déclaré le porte-parole du département d’État Ned Price dans un communiqué.
Pendant des années, l’Égypte a été confrontée à une escalade des activités des islamistes extrémistes dans le nord et le centre du Sinaï, en particulier après que l’armée a renversé feu le président islamiste Mohamed Morsi en 2013 à la suite de manifestations populaires massives contre son régime.
Depuis février 2018, les forces égyptiennes ont lancé une campagne massive contre les groupes armés et extrémistes dans le nord et le centre du Sinaï et dans d’autres parties du pays. Ces éléments ciblaient les touristes et les coptes, ainsi que les forces de sécurité.
La dernière attaque visant des touristes remonte à mai 2019, lorsqu’au moins 17 personnes, dont des touristes sud-africains, ont été blessées dans une explosion visant un bus dans lequel ils voyageaient près de la zone des pyramides de Gizeh, à l’ouest de la capitale égyptienne.
Depuis le début de la campagne, l’armée égyptienne a annoncé le meurtre de plus d’un millier de personnes soupçonnées d’être des djihadistes, ou comme les militaires les appellent des « takfiris ».
Des dizaines de soldats ont également été tués au cours de cette campagne, selon les statistiques de l’armée.

Lire aussi:  UE - Le Tribunal de l'UE décide aujourd'hui de confirmer ou non la conditionnalité des fonds contestée par la Hongrie et la Pologne

Mots clés

11 après un soldat, Sinaï, ouest, dans un Égyptien armé, tué, zone, attaque

Marrakech, 2022-05-09 08:58:56 (Maroc-Actu) –

Article précédentMacron s’engage à agir pour « la France et la planète » lors de son investiture pour un second mandat
Article suivantMacron réélu président de la République pour un second mandat