Accueil Divertissements A l’issue de la première session du Festival National de Théâtre de...

A l’issue de la première session du Festival National de Théâtre de la Jeunesse à Rabat.. La pièce « Alash et Kifash » remporte le grand prix

393
0

Vendredi soir dernier, le rideau est tombé sur les activités du Festival national du théâtre de la jeunesse, qui s’est tenu la semaine dernière à Rabat dans sa première session, au milieu d’un hommage à cette nouvelle expérience, qui aspire à faire progresser l’art théâtral auprès des jeunes groupes et à soutenir les créateurs. et les jeunes talents du théâtre.
Parmi les 12 pièces participantes, représentant chacune une des douze régions du Royaume, la pièce « Alash et Kifash » de la troupe de théâtre Umm Al-Saad du côté d’El-Ayoun-Sakia-Al-Hamra a remporté le grand prix de festival, tandis que la pièce « Al-Zanqa 13 » du groupe Umm Al-Rabea Theatre Club a remporté le Grand Prix du festival. Al-Faqih Bensalah a remporté le prix de l’auteur en la personne d’Abdel Fattah Ashiq, tandis que le prix du diagnostic (hommes) est allé au jeune Hamza Al-Amari du même groupe, et le prix du diagnostic (femmes) est allé à la jeune femme Zainab Welad Ghanem pour son rôle dans la pièce « Spider of the Circus » de Candela Art de Fnideq.
La soirée de clôture du festival, organisée par l’Association des Amis de Mohamed El-Jem pour le Théâtre en partenariat avec le Ministère de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, était également connue comme l’aboutissement de la pièce « Al-Sabat » du Forum Anfas pour la culture et la troupe d’art d’Oulad Tayma (mise en scène collective), avec le prix de la mise en scène conjointe avec Hassan Al-Fayez, directeur de théâtre. Al-Shatrandals Game pour le Masks Club for Cinema and Theatre de Taza, qui a également remporté le Clothes Award.
Les réjouissances et les apogées se sont poursuivies lors de la cérémonie organisée par le Théâtre Mohammed V de Rabat, avec la remise de la pièce « Amber Shakespeare » de la troupe Al Haouz – Tahnout, avec le Prix Scénographie, tandis que le Prix Espoir est revenu à la jeune femme. Fatima Ayoub pour son rôle dans la pièce « Cheak Lahbara » des Pionniers du Théâtre Royal d’Assa Zakk. .


En outre, Muhammad al-Jam, président fondateur de l’Association des amis de Muhammad al-Jam pour le théâtre, a exprimé sa fierté du succès de la première session du Festival de théâtre pour la jeunesse et du niveau de participation qui, selon le conférencier, souligne l’effort des jeunes de diverses régions du Royaume pour poursuivre la créativité et ouvrir les portes du professionnalisme.
L’artiste et acteur de théâtre, Mohamed El-Jum, a confirmé que le premier festival national de théâtre pour la jeunesse (le Prix Mohamed El-Jam de théâtre – la dixième session), a su mettre en lumière de jeunes talents et donner l’opportunité à des dizaines de jeunes créateurs , notant que l’objectif de ce festival était principalement de redonner de la considération au théâtre jeunesse, qui constituait une pratique pionnière. Dans le domaine de l’art du bois.
Après qu’Al-Jam ait fait l’éloge des jeunes participant à cette session, qui ont décidé de se lancer dans l’expérience théâtrale dans un souci de professionnalisme, il a déclaré que le suivi des équipes théâtrales participant au festival a donné de très bons résultats, et a souligné le travail et le grand dynamisme qui caractérise le rôle de la jeunesse dans toutes les régions du Royaume pour parfaire les jeunes talents.
La cérémonie de clôture, qui s’est déroulée en présence d’événements du monde de l’art et de la culture, a été ponctuée par plusieurs paroles d’officiels, d’artistes et de membres du jury qui ont salué l’expérience inédite, tout comme les jeunes talents représentant un certain nombre de régions et de villes de différentes régions du Royaume.

Plusieurs acteurs de la cérémonie de clôture ont exprimé que le festival a su créer un grand dynamisme théâtral dans différentes villes et régions, d’autant plus qu’avant le festival national, des festivals régionaux et régionaux étaient organisés dans le cadre des premières éliminatoires qualificatives pour le compétition nationale. Lors des éliminatoires régionales, 72 troupes théâtrales se sont qualifiées pour 12 troupes théâtrales, chacune représentant une région du Royaume.
A l’issue de la cérémonie, le président du festival, l’artiste Mohamed El-Jem, a lu un télégramme à Sa Majesté au nom du festival, de ses organisateurs, des encadreurs et de tous les participants.
Le jury de la première session, présidé par le critique et chercheur en théâtre Abdel Karim Berrechid, et composé des artistes Abdelilah Ajel, Fatima Al-Jubei, Hajar Al-Hamdi, Bousarhan Al-Zaytouni et la journaliste Amina Gharib, a suivi les performances de 12 jeunes troupes de théâtre à la salle « Ba Hanini » à Rabat, le Sur trois jours.
Il est à noter que la première session du Festival national du théâtre de la jeunesse s’est distinguée en honorant trois des pionniers de la scène, et qu’elle est liée à l’artiste Nojoum Al-Zohra, à l’artiste Ibrahim Warda et à l’artiste Mokhtar Al-Malali.

Lire aussi:  Festival international du film Ras Spartel à Tanger du 25 au 29 mai

***

Rapport du jury de la première session du Festival de théâtre jeunesse

> La nécessité de prendre soin du texte théâtral et son importance dans le processus de créativité et de communication
> Poursuivre la tendance à l’expérimentation qui caractérise les représentations théâtrales, à condition que cette expérimentation participe à la réalisation de son lieu, de son temps et de sa personne.
> Les métaphores des formes artistiques ou le tissage de leurs lignes appellent leur mérite et leur travail à planter en accord avec les caractéristiques du sol marocain

Dans le cadre des activités du premier festival de théâtre pour la jeunesse – et de la dixième session du Prix de théâtre Mohamed El-Jum, un comité composé de dames et messieurs a suivi : Dr. Abdul Karim Bershid, président ; y. Bousarhan Zitouni, rapporteur, et membres : Dha. Fatima Al-Jubei ; le même. Hajar Hamidi; le même. Amina Gharib; y. Abdul Ilah urgent. (J’ai continué) Au cours du festival 12 représentations théâtrales dans les régions du Royaume, et ces représentations sont :
Pièce de théâtre : La 13ème Rue du Club Oum Al Rabea de Fakih Bensalah
Jouer : Ce soir pour Prometheus Club Sidi Yahya El Gharb
Jouer : Circus Spider du Candela Club du détroit à Fnideq
Pièce de théâtre : Ambre de Shakespeare pour l’Association Scène El Haouz à Tahanaout
Pièce de théâtre : Migration des mouettes par la troupe de théâtre Ayna Mazigh d’Izghanghan / Nador
Jouer : Forum Sabbat pour Anfas et art d’Awlad Tayma
Jouer : Démontages par l’Association Wissam pour l’éducation et la formation
Pièce de théâtre : Live et Kifash par la troupe Umm Al-Saad de la ville d’El-Ayoun
Pièce de théâtre : Au bord du Rendez-vous par le Théâtre Acura pour le Théâtre de la Ville de Dakhla
Théâtrale : Chewing-gum pour Habara pour le Royal Theatre-goers Club d’Asa El-Zak
Jouer : Kallaj pour le Loyalty Forum Club de Casablanca, Sidi Bernoussi
Jouer : Jeu de Chinchillas pour le Club des Masques pour le Cinéma et le Théâtre de Taza
Si le comité est fier de ce que ces clubs et sociétés ont présenté, il affirme qu’il a été créatif et convaincant, révélant des énergies prometteuses, une maîtrise artistique, un sens créatif et une conscience profonde des rôles éducatifs, intellectuels et esthétiques du théâtre. Et il reflétait de nombreuses préoccupations intellectuelles, esthétiques, sociales et politiques, ce qui confirme la vitalité de la jeunesse et son implication dans son époque marocaine et son adhésion aux enjeux sociétaux généraux.
Et parce que le comité est avant tout préoccupé par le développement de cette créativité et la consolidation des distorsions apparues dans certains de ses parcours, des trous dans son parcours et une fermeture involontaire de certaines de ses fonctions et implications, il recommande :
D’une part : l’Association des amis de Muhammad al-Jam pour le théâtre : pour continuer à accorder plus d’attention à la condition de formation sur des périodes de temps suffisantes dans les domaines qui nécessitent une attention. Surtout du texte théâtral, de la scénographie et du diagnostic. Et que l’association travaille à trouver une formule d’organisation qui permette quatre présentations par jour et dans deux lieux différents, si disponibles, afin de réduire la pression que pourraient encourir les organisateurs, les équipes et le jury.
• D’autre part : Equipes théâtrales, clubs et associations participant à cette session ou qui participeront à l’avenir :
• Prendre conscience de l’importance du choix du texte théâtral et de sa centralité dans le processus de créativité et de communication, étant donné que la communication est le but de toute mission créative.
• Poursuite de la tendance à l’expérimentation qui caractérise les productions actuelles, à condition que cette expérimentation participe à la perception de sa place, de son temps et de l’être humain, ainsi les métaphores de formes artistiques ou de tissages le long de leurs lignes appellent leur mérite et travaillent à les planter en accord avec les caractéristiques du sol d’incubation.
• N’abusez pas inutilement des techniques théâtrales et des technologies modernes, car l’éblouissement ne crée pas à lui seul les conditions de la modernité ou ce qui vient après. Si l’utilisation n’est pas consciente de l’état de son utilisation, et est conforme aux visions créatives qui régissent la fabrication de la lettre d’offre.
• Utilisation prudente de la musique et des effets afin qu’ils ne deviennent pas un facteur qui casse le rythme du spectacle, le perturbe ou devienne une source de nuisance. Le Comité espère que les groupes prendront soin de leur propre composition musicale et de l’utilisation de musique open source ou libre de droit.
• Prendre conscience de l’importance du travail théâtral et de la nécessité de l’aborder avec le sérieux nécessaire.
• Du côté des représentants : Le Comité tient à féliciter chaleureusement les représentants et salue leur capacité à porter les présentations et les perceptions que l’équipe de travail s’emploie à formuler. C’est pourquoi elle leur recommande de prêter attention aux exercices physiques, au lancer et à ses exigences. Renforcer les connaissances techniques et littéraires, aider à réaliser les aspects techniques du diagnostic et de la récitation, et contribuer au renforcement des capacités expressives et imaginatives.
Quant aux résultats de ce cours, il faut préciser que les récompenses sont des dispositions discrétionnaires qui incluent des considérations sur le moment de la présentation et les conditions de réception.
Nous sommes dans le jury, nous jugeons le cœur avant l’esprit, et l’amour était notre façon d’analyser les offres et d’identifier les signes de leur lumière et les aspects de leur rayonnement avant toute autre chose.
Et parce que le processus demande une sorte de choix, et parce que dans notre cas, on choisira entre le bien et le beau, nos estimations sont l’expression de tout, même si elles sont une ou une.
Nous avons essentiellement fait la sélection :
Des présentations axées sur la caractéristique de la communication au motif que le processus créatif est essentiellement un processus communicatif.
La scénographie qui a été incluse dans la formulation des significations et a été un facteur clé dans la formulation du discours de la représentation théâtrale.
Des comédiennes et acteurs qui ont intégré leurs outils vocaux et physiques dans leurs performances, loin de toutes convulsions, émotions, ou clichés qui peuvent fragiliser et réduire le diagnostic. Nous souhaitons à tous bonne chance et succès ainsi qu’au succès et à l’éclat du théâtre jeunesse.
Rabat le 13 mai 2022

Lire aussi:  The Batman a filmé de fausses scènes pour éviter de révéler sa grande surprise finale.

> Mohamed Taoufik Amziane
Photographie : Radwan Moussa

Mots clés

La première, session, Rabat, Jeunesse, Grand National, avec, pour couronner le prix, la conclusion, d’Allash, dans, pour le festival, pour le théâtre, le jeu, et les kiwis»

Marrakech, 2022-05-15 19:05:39 (Maroc-Actu) –

Article précédentHuawei Maroc signe un protocole d’accord avec 6 universités de la région de Casablanca-Settat
Article suivantAirbus prévoit un besoin de 1 100 nouveaux avions pour les compagnies aériennes africaines d’ici 2040