Accueil L'International Afghanistan – Les Talibans libèrent trois journalistes de TOLO TV détenus après...

Afghanistan – Les Talibans libèrent trois journalistes de TOLO TV détenus après avoir interdit la diffusion de séries télévisées

733
0

Marrakech, 19 mars. (Maroc-Actu) –

Les autorités talibanes ont maintenant libéré les trois journalistes de la chaîne afghane TOLO TV, qui avaient été détenus quelques heures après avoir imposé une interdiction de diffusion des séries dans le cadre de leurs restrictions croissantes sur les médias.

Les détenus ont été identifiés comme étant Bahram Aman, un présentateur de la chaîne, Jauluak Sapai, directeur de Tolo News, et Abdullah Nafe, présentateur d’un programme religieux sur la même chaîne.

Sapai et Nafe ont été libérés peu après leur arrestation et Aman a été libéré samedi.

Lire aussi:  Pérou - Le Pérou annonce la réouverture des frontières terrestres avec les pays voisins

Dans ses premiers commentaires sur sa libération, M. Sapai a expliqué qu’en tant que média, TOLOnews ne veut pas « désobéir au gouvernement » mais « diffuser des informations au peuple, en tant que pont entre le gouvernement et le peuple. »

« Notre travail consiste à communiquer des informations à la population. C’est pourquoi nous avons toujours suggéré que toute question relative aux médias ou à TOLOnews nous soit communiquée par le biais du ministère de l’information et de la culture », a-t-il déclaré à la même chaîne.

La Mission d’assistance des Nations unies en Afghanistan (MANUA) a exprimé vendredi sa « profonde inquiétude » face à des « informations crédibles » faisant état de « nouvelles arrestations arbitraires de journalistes de Tolo TV par les talibans ».

Lire aussi:  Ukraine : Biden, Macron, Johnson et Scholz appellent la Russie à cesser "immédiatement" ses attaques contre les civils en Ukraine.

« L’ONU demande la libération de toutes les personnes détenues par des hommes armés et la fin des intimidations et des menaces contre les journalistes et les médias indépendants », a-t-il déclaré sur Twitter. « Il est temps pour les talibans de cesser de réduire au silence et d’interdire. Il est temps d’entamer un dialogue constructif avec la communauté des médias afghans », a-t-il déclaré.

Article précédentDéconnexion – Le pantalon d’une femme se déchire en dansant dans une vidéo virale hilarante
Article suivantFord va fabriquer des batteries pour véhicules commerciaux électriques en Turquie avec SK On et Koç Holding