Accueil L'International Argentine – Le Congrès argentin approuve l’accord conclu avec le FMI

Argentine – Le Congrès argentin approuve l’accord conclu avec le FMI

827
0

Marrakech, Mar. 12. (Maroc-Actu) –

La Chambre des députés argentine a approuvé vendredi l’accord négocié par le gouvernement avec le Fonds monétaire international (FMI), malgré les protestations d’organisations de gauche opposées au pacte de restructuration de la dette contractée en 2018 par l’ancien président Mauricio Macri.

Le président actuel de l’Argentine, Alberto Fernández, a souligné que l’approbation du Congrès est une « étape importante » et a remercié les députés pour leur vote favorable.

L’accord a été approuvé aux premières heures du vendredi matin, après plus de treize heures de débat, avec le soutien de 202 députés, tandis que 37 ont voté contre et treize se sont abstenus.

Lire aussi:  Ukraine - Les États-Unis retirent 160 formateurs d'Ukraine mais affirment que leur stratégie reste inchangée

« Je tiens à remercier tous les députés européens qui ont voté de manière responsable avec nous. Je demande à ceux qui se sont abstenus de réfléchir ; peut-être ont-ils des doutes et nous pouvons les éclaircir. Je suis convaincue que nous avons conclu le meilleur accord possible », a déclaré Mme Fernández depuis le Chili, lors de sa visite pour assister à l’investiture du nouveau président chilien, Gabriel Boric.

M. Fernández a également exprimé la volonté du gouvernement de « clarifier » les doutes des législateurs qui ont choisi de s’abstenir de voter. Pour M. Fernández, la conclusion d’un accord avec le FMI était une « décision qui devait être prise », et il a réaffirmé que personne « n’est heureux d’avoir une dette avec le Fonds ».

Lire aussi:  République centrafricaine - La CPI se félicite de la reddition par le Tchad d'un chef de milice " anti-balaka " en RCA

Lundi prochain, le Sénat devrait commencer à débattre de l’initiative au sein de la commission du budget, en vue de signer le projet de loi le lendemain et de l’adopter la même semaine.

Lors du débat sur l’accord à la Chambre des députés, d’importantes manifestations et émeutes ont eu lieu, faisant au moins huit blessés, dont cinq policiers. Un groupe de manifestants a attaqué le Congrès avec des pierres et des cocktails Molotov.

Article précédentAu moins dix morts et des milliers de personnes touchées par le cyclone « Gombe » au Mozambique.
Article suivantL’Arabie saoudite exécute 81 personnes condamnées pour des actes de terrorisme