Accueil Economie Danone renforce ses investissements au Maroc et ouvre la Green Factory à...

Danone renforce ses investissements au Maroc et ouvre la Green Factory à Meknès

228
0

Le ministre de l’Industrie et du Commerce, Riad Mezour, a inauguré, mardi, « l’Usine Verte » sur le site industriel de Centrale Danone à Meknès, dans le cadre de la dynamique que connaît le secteur des énergies renouvelables au Maroc.
Ce projet distingué au niveau de l’efficacité énergétique s’inscrit dans le cadre de la convention d’investissement 2020-2024 signée entre l’Etat et Central Danone, qui porte sur l’extension des capacités de production, l’installation de nouveaux équipements, l’amélioration des procédés de fabrication et le lancement de nouveaux produits finis dans les sites industriels de Central Danone situés à Meknès, Salé, El Jadida et Fkih-Bensaleh.
Le vaste programme d’investissements s’élève à environ 161 millions de dirhams et permettra à terme la création de 120 emplois directs.
Au niveau du site de Meknès, l’investissement comprend, outre l’extension de certaines lignes de production de dessalement du lait, un volet important lié à l’installation d’équipements et d’installations visant à améliorer l’empreinte énergétique de l’usine avec un investissement dédié de 17 millions de dirhams.
L’usine Central Danone de Meknès est spécialisée depuis 1985 dans la production de desserts, de fromages frais et de yaourts. La superficie totale du site est de 45 000 mètres carrés, dont 10 055 mètres carrés sont couverts. L’usine emploie 212 personnes.
L’usine est un modèle pionnier qui vise à améliorer l’efficacité énergétique et les niveaux de décarbonation des sites industriels de Central Danone au Maroc, conformément à l’approche de promotion des énergies propres au Royaume du Maroc et aux objectifs du programme mondial RE-Fuel de Danone. , qui vise à améliorer l’empreinte énergétique des sites de production de Danone dans le monde.
Grâce à « l’usine verte », l’usine Central Danone de Meknès a atteint aujourd’hui 52% d’utilisation d’énergies renouvelables pour sa consommation d’énergie, atteignant déjà l’objectif national d’augmenter la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique du pays à 52%. d’ici 2030.
L’énergie thermique produite sur place représente 90 % de l’énergie provenant d’une source verte.
Dans un discours d’ailleurs, Mazwar a déclaré que les investissements réalisés par Central Danone témoignent d’une vision stratégique claire et d’un engagement à promouvoir les énergies propres et à préserver l’environnement, ajoutant qu’ils « montrent la volonté de Central Danone de rester à la pointe de l’innovation et de répondre aux évolutions du marché par l’amélioration continue de la qualité et la diversification des produits proposés. .
De son côté, Laurent Sacchi, secrétaire général de Centrale Danone, s’est félicité de « l’inauguration de la première usine verte au Maroc, dans notre usine de Meknès, pour contribuer au développement des énergies renouvelables au Maroc », expliquant que « cette projet pilote démontre notre engagement à améliorer l’efficacité énergétique de nos sites industriels au Maroc. .
Le responsable de Danone a exprimé sa gratitude « au gouvernement marocain pour son soutien, son soutien et son engagement à développer et à moderniser la filière locale de la filière lait dans le cadre d’une souveraineté alimentaire durable ».
L’« usine verte » de Meknès comprend de nombreux équipements et installations visant à améliorer l’empreinte énergétique de l’usine. Il s’agit notamment d’un méthaniseur pour la production de biogaz grâce à un procédé chimique consistant en la méthionisation de matières organiques, issues des eaux usées issues de la station d’épuration de l’usine. Le biogaz issu du procédé est utilisé dans les chaudières de l’usine pour produire de la vapeur.
Ce biogaz permet une production moyenne de 4 600 Nm3/jour, ce qui équivaut à 30 % des besoins actuels en vapeur de l’usine.
Il comprend également une centrale biomasse, une unité qui produit du biométhane. Il est alimenté par des matières diverses, notamment la noix d’olive, qui est une culture abondante à Meknès. La centrale biomasse du site de Meknès a été construite sur une superficie d’environ 550 mètres carrés, qui se reconnaît à ses façades ombragées vertes en raison de sa contribution durable à la réduction de la consommation énergétique de la centrale.
Quant à la station d’épuration, elle est en place depuis l’ouverture de la station en 1985, et elle a été conçue pour assurer le traitement des eaux usées industrielles du site de Meknès avec un volume de 2000 m3 d’eau traitée par jour. Le processus de traitement commence par la collecte des eaux usées dans un réseau de collecte, puis les eaux usées sont transportées vers la station d’épuration où elles subissent plusieurs étapes de traitement jusqu’à ce que ces eaux reviennent au point de départ correctement sélectionné.
L’usine verte comprend des bâtiments respectueux de l’environnement, où les installations de fabrication intègrent des technologies et des matériaux économes en énergie qui répondent aux normes d’efficacité énergétique des bâtiments.
Cette « usine verte » a remporté le premier prix d’architecture dans la catégorie « Usines industrielles et industries alimentaires » et le « Prix du meilleur projet architectural en Afrique » lors du British Architecture Competition for the International Property Awards 2022.
La cérémonie d’inauguration de cette unité s’est déroulée en présence du gouverneur de la préfecture de Meknès, Abdelghani Essabar, du président du conseil de région Fès-Meknès, Abdelouahed El Ansari, et de la présidente-directrice générale de Centrale Danone, Nathalie Alker.

Lire aussi:  Anwar Invest inaugure les travaux d'agrandissement de son unité de production de Biscuits à Hadd Swalim

Marrakech, 2023-07-13 18:12:44 (Maroc-Actu) –

Article précédentLe gouvernement espagnol s’efforce d’atténuer les effets de la fin de l’accord de pêche avec le Maroc
Article suivantDacia est en tête de liste des voitures les plus vendues au Maroc