Accueil Economie Des agriculteurs français attaquent des camions de transport international marocains et maltraitent...

Des agriculteurs français attaquent des camions de transport international marocains et maltraitent leurs chauffeurs

107
0

Abdelaziz Daoudi pour la déclaration d’aujourd’hui : Nous appelons le gouvernement marocain à intervenir de manière décisive

Abdelaziz Daoudi, secrétaire national du Syndicat national du transport routier, a dénoncé les attaques contre les chauffeurs de camions de transport international par des agriculteurs français.
Abdel Aziz Daoudi a révélé, dans une déclaration aujourd’hui au journal Bayan, que le Syndicat national du transport routier, qui relève de l’Union marocaine du travail, a reçu quotidiennement un ensemble de plaintes de professionnels concernant l’entrave au transport routier. leurs intérêts, et leur exposition à des menaces pour leur sécurité physique, sans parler des insultes, des injures et des calomnies raciales.
Daoudi a expliqué que le syndicat est également en contact avec des familles marocaines, qui s’interrogent sur les conditions de leurs enfants conducteurs, notamment au vu du manque de protection de ces camions par les autorités françaises, qui n’interviennent pas lors de l’arrêt des véhicules de transport. , et lors de la destruction des récoltes agricoles marocaines qu’ils transportent sur… les marchés français.
Le même intervenant s’interroge sur les raisons pour lesquelles l’État français ne protège pas les citoyens d’un pays étranger, alors qu’ils leur permettent d’entrer sur son territoire ? D’autant que les marchandises qu’ils transportent s’inscrivent dans le cadre de contrats et d’accords communs entre entreprises françaises et marocaines.
Dans le même sens, Abdelaziz Daoudi a appelé à la nécessité pour les autorités françaises de garantir la liberté de circulation des professionnels et de protéger leur sécurité dans le cadre de ce qui est légalement contracté, en tenant les autorités françaises responsables du sort des conducteurs professionnels et de ne pas lutter fermement contre la corruption des biens d’autrui.
Daoudi a appelé à la nécessité que l’institution législative et de contrôle interagisse avec cette question qui préoccupe les citoyens marocains, dans le but de la soulever auprès des ministères des Transports et des Affaires étrangères. Il a également souligné la nécessité d’une interaction officielle de la part du gouvernement marocain en publiant un communiqué officiel appelant les autorités françaises à protéger les conducteurs marocains sur son territoire.
Ces attaques répétées contre les conducteurs marocains s’inscrivent dans le contexte des protestations continues des agriculteurs français contre la nouvelle Politique agricole commune européenne, qui renforce depuis 2023 les objectifs environnementaux contraignants, et contre la loi européenne « Charte verte », bien qu’elle ne soit pas encore entrée en vigueur. .

Lire aussi:  Israël attend l'occasion pour l'Europe de se passer de Moscou comme source

Youssef Al-Khaidar

Marrakech, 2024-02-19 18:00:43 (Maroc-Actu) –

Article précédent« Gangs » est un film noir qui n’est pas dénué de touches de rêve et de sarcasme
Article suivantLe Maroc brille dans une compétition internationale de robotique dans le cadre du Championnat FIRST LEGO LEAGUE