Accueil Economie Des investissements de 5 milliards de dirhams augmentent le stockage des produits...

Des investissements de 5 milliards de dirhams augmentent le stockage des produits pétroliers

348
0

Laila Benali, ministre de la Transition énergétique et du Développement durable, a indiqué que les opérateurs du secteur des hydrocarbures investiront 5 milliards de dirhams d’ici fin 2023 pour atteindre une capacité supplémentaire de stockage des produits pétroliers. Capacité de stockage du gaz naturel liquéfié et du gaz butane, et 2 milliards de dirhams pour augmenter la capacité de stockage de l’essence et de l’essence.

Selon les témoignages de Benali, ces investissements fourniront une capacité totale de stockage supplémentaire de 890 000 mètres cubes, ce qui permettra à l’augmentation du stock de réserve national d’atteindre le niveau prévu par la loi en 60 jours de ventes des compagnies pétrolières sur le marché national, au lieu d’environ un mois maintenant. Il a indiqué que la consommation nationale de produits pétroliers en 2021 s’élève à environ 11,2 millions de tonnes, dont le gasoil et le gaz butane représentent 80%.

Le marché national est approvisionné par l’importation via différents ports; Alors que la capacité totale de stockage est d’environ 1,6 million de tonnes, ce qui représente 52 jours de consommation nationale totale. Le ministre a indiqué que le Maroc est un pays non producteur de pétrole, ce qui lui fait importer tous ses besoins en carburant de l’étranger, et est donc directement soumis aux fluctuations du marché mondial, en particulier les prix du pétrole, qui ont enregistré leur plus forte hausse depuis 2015, atteint, le 8 mars, 127 dollars le baril de Brent.

Lire aussi:  Après le carburant... le gouvernement surveille les lobbies de la viande blanche

Benali a attribué cette augmentation à la pression sur la chaîne de production et de distribution, à la hausse des prix du transport maritime et à la hausse de l’inflation aux États-Unis d’Amérique de 8,6 % et en Europe de 7,5 %, entre mars 2021 et mars 2022. Le Russe -La guerre d’Ukraine, sans parler de la baisse des investissements à long terme dans ce secteur vital d’environ 30 %.

Le responsable gouvernemental a souligné qu’il n’est pas possible d’augmenter le stock de réserve de carburants compte tenu de la situation actuelle dans laquelle le prix du pétrole dépasse les cent dollars, et a ajouté : « Au cours des vingt dernières années, le stock moyen des distributeurs n’a pas dépasser 30 jours. Où en étions-nous quand le prix oscillait entre 20 et 50 dollars ? Il n’est pas possible de faire monter le stock dans la situation actuelle caractérisée par la crise. Benali a également expliqué que le stock actuel de produits pétroliers, qui est d’environ 30 jours, s’ajoute aux contrats financiers d’approvisionnement qui garantissent 30 à 45 jours supplémentaires au stock, précisant à cet égard que le gouvernement discute de la mise en place de un conseil Sécurité énergétique pour réformer le système afin d’assurer la sécurité énergétique du pays.

Lire aussi:  RAM Sénégal signe un accord avec la communauté mauricienne pour offrir des avantages sur ses vols

Vous pourriez également être intéressé par :

Leila Benali révèle l’exploitation des tunnels à charbon de Jerada comme couloir d’immigration clandestine

La ministre Leila Benali discute des voies de coopération dans le domaine de l’énergie avec l’ambassadeur de Hongrie au Maroc et en Mauritanie

almaghrib aujourd'hui

Marrakech, 2022-04-15 23:16:56 (Maroc-Actu) –

Article précédentL’impact de la sécheresse sur les terres agricoles laisse présager une crise économique
Article suivantUne usine irlandaise se lance dans l’industrie automobile