Accueil L'International Jordanie : le prince Hamza présente ses excuses au roi Abdullah II...

Jordanie : le prince Hamza présente ses excuses au roi Abdullah II de Jordanie pour le complot de l’année dernière

763
0

Marrakech, Mar. 8. (Maroc-Actu) –

Le prince Hamza bin Hussein, demi-frère du roi Abdallah II de Jordanie, a présenté ses excuses pour le complot qu’il aurait mené contre le monarque l’année dernière et pour lequel il a été placé en résidence surveillée, a déclaré la famille royale mardi.

Dans une lettre adressée à Abdullah II, le prince Hamza a reconnu qu’il avait commis « une erreur » et qu’il assumait « la responsabilité de ses actions et de ses infractions à l’égard de la Jordanie et du roi », y compris les « incidents » liés à « l’affaire de sédition », en promettant sa « loyauté » à la constitution jordanienne.

« L’année dernière, notre chère Jordanie a traversé une période difficile et un chapitre regrettable de son histoire. Cependant, notre pays a persévéré (…). Les mois qui se sont écoulés depuis m’ont donné l’occasion de réfléchir et je suis obligé de t’écrire, frère aîné et chef de notre famille, dans l’espoir que nous puissions tourner la page », a écrit Hamza.

Lire aussi:  Le G7 et l'UE restreignent les ventes d'or provenant des réserves de la Banque de Russie

« J’ai erré, votre majesté, et l’erreur est humaine. Par conséquent, j’assume la responsabilité des positions que j’ai prises et des infractions que j’ai commises à votre encontre et à l’encontre de notre pays, qui ont culminé avec les événements de l’affaire de sédition. Je demande le pardon de votre majesté, sachant que vous avez toujours été très indulgent », a demandé le demi-frère d’Abdullah II dans sa lettre.

Cette affaire a été un séisme politique en Jordanie, à la fois parce qu’elle a jeté le trouble sur la stabilité politique habituelle du royaume et parce qu’elle s’applique directement à des personnes de l’entourage du roi, dont l’ancien prince héritier Hamza, qui a perdu son titre lorsque Abdullah II a proclamé son fils comme son successeur.

Lire aussi:  Ukraine - Un député ukrainien affirme qu'"il y a des survivants" après l'attaque du théâtre de Mariupol

Le gouvernement jordanien s’est donné beaucoup de mal après l’éclatement du scandale pour préciser que Hamza ne serait pas jugé, et le roi lui-même a assuré que son demi-frère – ils sont fils du même père – était « engagé » envers la famille royale et les intérêts du pays « au-dessus de toute autre considération ».

La Maison royale a annoncé le 22 avril la libération de 16 détenus dans cette affaire, suite à « une demande de pardon de plusieurs des détenus ». Trois mois plus tard, un tribunal jordanien a condamné les deux principaux accusés dans cette affaire, Basem Ibrahim Yusef Auadallah et Sharif Zaid Hussein, à quinze ans de prison.

Article précédentLe Premier ministre israélien s’entretient séparément avec Poutine et Zelenski.
Article suivantBMW réduit les émissions moyennes des véhicules à moins de 116 grammes d’ici 2021