Accueil Economie La croissance de l’économie nationale est de 3,2%

La croissance de l’économie nationale est de 3,2%

249
0

Le Haut-commissariat au plan a indiqué que la croissance de l’économie nationale s’est élevée à 3,2% au cours du deuxième trimestre 2023, contre une augmentation de 3,5% au cours du trimestre précédent.
Dans un résumé de la situation économique pour le deuxième trimestre de l’année 2023 et des attentes pour le troisième trimestre, le délégué a expliqué que cette croissance est due à une augmentation de la valeur ajoutée agricole de 6,3% et à une amélioration des activités non agricoles de 3%. pour cent.
À cet égard, la même source a indiqué que la valeur ajoutée du secteur agricole devrait augmenter de 6,3%, selon la variation annuelle, au cours du deuxième trimestre de 2023, après une baisse de 13,5% au cours de la même période l’année dernière, indiquant La croissance des cultures devrait s’accélérer grâce à une amélioration de la production des trois principales céréales de 61,6%, selon la variation annuelle.
La production d’orge devrait presque doubler et le rendement du blé augmenter de 53,6 pour cent.
D’autre part, la production des autres cultures, notamment la betterave, le sucre et les légumes de saison, sera significativement affectée par les répercussions des températures saisonnières plus élevées par rapport au taux normal et de la mauvaise eau d’irrigation, le taux de remplissage du barrage n’ayant pas dépassé 32,1 pour cent. fin juin 2023.
À la lumière de cela, il est probable que la production de pommes de terre, en particulier, connaîtra une contraction importante et que les quantités importées de celle-ci augmenteront de plus de quatre fois les quantités importées au cours des mois d’avril et de mai de l’année 2023. , et les exportations de légumes de saison connaîtront une contraction de 17 pour cent au cours de la même période.
S’agissant des productions animales, le Haut-commissariat au Plan a indiqué qu’il est attendu que les tensions qu’a connues le secteur de la viande rouge en début d’année s’atténuent quelque peu, parallèlement à l’augmentation significative enregistrée des importations de viandes vivantes animaux destinés à l’abattage au cours du deuxième trimestre 2023.
On s’attend à ce que la production de lait continue de baisser, ce qui se traduira par une augmentation des importations de lait et de produits laitiers, pour les mois d’avril et mai 2023, d’environ 7 %.
De son côté, les activités avicoles, qui soutiennent habituellement la croissance de la filière animale en période de sécheresse, devraient connaître un état de stagnation, la production de viande de poulet devant reculer, ce qui se traduira par une augmentation des prix à la consommation de 14 pour cent.
Compte tenu du coût toujours élevé des aliments composés pour la production de viande de poulet, la production de viande de poulet devrait baisser de 6,9 ​​% au cours des mois d’avril et de mai 2023, selon la variation annuelle.
En ce qui concerne les activités non agricoles, l’activité des services marchands devrait continuer à progresser, malgré un rythme de croissance plus lent par rapport au début de l’année, tandis que la valeur ajoutée du secteur secondaire diminuera de moins 0,7% au cours de la même période.
Il est prévu que la valeur ajoutée des industries extractives connaîtra une baisse de 8,6% au cours du deuxième trimestre de l’année 2023, selon la variation annuelle. Cette baisse est attribuée à la baisse continue de la production de métaux non ferreux compte tenu de la contraction de leurs quantités exportées, de la diminution des stocks et de la hausse des prix à l’exportation.
Quant aux ventes destinées aux industries locales, elles devraient reculer au cours du deuxième trimestre de l’année 2023, la plupart des pays importateurs d’engrais anticipant toujours une baisse plus importante de leurs prix afin d’augmenter leurs approvisionnements, surtout après la reprise de l’approvisionnement chinois. activité d’exportation.
A son tour, l’activité du secteur du BTP reculera de 1,8% au cours du deuxième trimestre 2023.
Le Haut Commissariat au Plan indique que les activités de travaux publics connaîtront une augmentation au cours du troisième trimestre consécutif, ce que confirment les attentes optimistes, dans une large mesure, des entrepreneurs quant aux perspectives de développement des travaux de génie civil, ajoutant que la baisse de la dynamique de la production de logements va se poursuivre en raison de la faiblesse de la demande de crédits orientés vers le logement et des contrecoups de la hausse des prix et de la hausse des taux d’intérêt.
Au contraire, la valeur ajoutée de l’industrie devrait enregistrer une croissance modérée d’environ +1,1% au cours du deuxième trimestre 2023.
Dans la partie liée au secteur des services, la valeur ajoutée des établissements d’hébergement et de restauration augmentera de 39,2%, selon la variation annuelle, pour se stabiliser quasiment au même niveau enregistré au cours de l’année 2019. Le nombre de touristes venant au Maroc est susceptible d’augmenter de 58 pour cent, selon le changement. Annuellement, pour atteindre 2,2 millions de touristes durant les mois d’avril et mai 2023. Les nuitées touristiques augmenteront également de 81 %.
De leur côté, les recettes des voyages devraient augmenter de 44%, selon la variation annuelle, pour atteindre un total de 15,7 milliards de dirhams.
En revanche, la croissance des secteurs des transports, des communications et de l’immobilier devrait ralentir en raison de la baisse de la consommation de ces services par les ménages.

Lire aussi:  L'Office National Marocain du Tourisme et Emirates Airlines lorgnent sur les marchés asiatiques

Marrakech, 2023-07-10 18:45:11 (Maroc-Actu) –

Article précédentLe lancement du festival du shopping au sein du Morocco Mall
Article suivantPlus de 100 millions d’utilisateurs ont rejoint Threads en cinq jours