Accueil Sciences & Tech La Russie se prépare à lancer « Rosgram » après le blocage d' »Instagram »

La Russie se prépare à lancer « Rosgram » après le blocage d' »Instagram »

254
0

La Russie a décidé de créer une application « alternative » à Instagram, la célèbre application américaine, en réponse au fait que l’entreprise autorise ses plateformes à utiliser des discours de haine et d’incitation contre les Russes, et à restreindre les médias russes. De plus, « Yabi » est une alternative à « Tik Tok ». Et maintenant c’est au tour de « Rosgram », dont le lancement est prévu le 28 mars, une application de partage de photos sur le marché local pour aider à combler le vide laissé par « Instagram », que les autorités ont bloqué au milieu de la la semaine. Il aura des fonctionnalités supplémentaires telles que le financement participatif et l’accès payant à certains contenus.

Selon ce que le directeur des relations publiques de « Rosgram », Alexander Zubov, a écrit sur le réseau « VKontakte », son partenaire Kirill Filimonov et le groupe de développeurs sont déjà prêts pour cette tournure des événements et ont décidé de ne pas manquer l’occasion de créer un analogue russe d’un réseau social populaire apprécié des citoyens russes.Et « Rosgram » Ce n’est pas la seule plate-forme technologique en Russie. En novembre, Gazprom Media a lancé la plateforme Yappy en tant que concurrent local de la plateforme de partage de vidéos Tik Tok. La Russie possède également la plateforme Telegram, qui est très populaire dans le monde.

Lire aussi:  Maroc-Actu.-Le téléphone portable OnePlus 10 Pro arrivera en Espagne le 31 mars

L’universitaire et chercheur politique résidant à Moscou, Kabyle Al-Hussein, estime que la Russie, par cette démarche, cherche à atténuer l’impact des récentes décisions de l’Union européenne en bloquant toutes les plateformes médiatiques russes sur son territoire, que ce soit sur Facebook, Instagram et récemment Youtube. Al-Hussein a ajouté, sur le site « Sky News Arabia », qu’à la lumière de la récente escalade entre la Russie et l’Ukraine, l’Occident a resserré son contrôle sur l’échec de l’opinion russe à atteindre le monde, et a cherché à ne passer que l’Occident version des événements, ce qui a incité Moscou à trouver des alternatives ; Parce que la guerre est devenue plus informationnelle que militaire.

Il a souligné que Lucia n’est pas la seule à avoir emprunté cette voie pour se préparer à cette guerre, la Chine ayant précédemment interdit « Facebook » sur son territoire et lancé d’autres plateformes. Il vise également à republier les supports médiatiques représentés par les journalistes ; Parce que « Google » a commencé à supprimer toutes les vidéos, interviews et bulletins diffusés par les médias russes, et une annulation complète de la version russe des événements.

Nagham Kabbas a classé ces mesures russes dans la catégorie de la « légitime défense », d’autant plus que l’affaire s’est développée pour exposer les citoyens russes à la violence, en permettant à « Facebook » de publier des documents qui incitent à la violence et à la haine contre les Russes, et les résultats de cela sont apparus dans les Russes attaqués et insultés aux États-Unis, Cela a forcé l’ambassade de Russie à Washington à intervenir. Avant la guerre russo-ukrainienne, les principaux médias étaient bloqués, dont le journal « Zvezda » et les agences « Spoutnik » et « Novosti ».

Lire aussi:  Realme annonce sa première Smart TV pour l'Europe à partir de 250 euros

Immédiatement après le déclenchement de la guerre en février dernier, les géants des sites de réseaux sociaux, Facebook, Twitter, YouTube et Tik Tok, ont annoncé qu’ils n’autoriseraient pas les médias officiels russes à publier leurs documents sur leurs pages sur le continent européen à la demande de l’Union européenne, et ils n’autoriseraient pas le financement de campagnes médiatiques pour la Russie, en plus de restreindre l’accès aux contenus affiliés. Dans les médias traditionnels, l’Union européenne a pris la décision d’interdire la chaîne « Russia Today » et l’agence « Spoutnik » dans les pays de l’Union, et a fermé leurs bureaux sous prétexte de publier des informations trompeuses.

Vous pourriez également être intéressé par :

Instagram lance de nouvelles règles pour assurer la sécurité des adolescents

Instagram a planté pour des milliers d’utilisateurs à travers le monde

Marrakech, 2022-03-17 14:34:43 (Maroc-Actu) –

Article précédentLe Maroc est le sixième polariseur arabe pour les investissements du plus grand fonds souverain
Article suivantBank Al-Maghrib relève ses taux d’intérêt pour contrer l’inflation