Accueil Economie L’armée marocaine reçoit les premiers véhicules tactiques Sherpa

L’armée marocaine reçoit les premiers véhicules tactiques Sherpa

384
0

Le premier lot de véhicules tactiques légers Sherpa, contracté auprès de la société française Arquus en 2020, est arrivé dans l’armée marocaine, au moment où s’ouvrent des négociations préliminaires pour l’achat du missile de croisière israélien Delilah au constructeur Elbit Systems.

Et selon le magazine espagnol « Defensa », spécialisé dans l’actualité militaire et de défense dans le monde, les vidéos publiées sur les réseaux sociaux, qui montraient le processus de transfert des véhicules Cheria vers les bases militaires qui leur étaient destinées, confirment ce processus d’atteinte.

Le même magazine indiquait, samedi dernier, qu’au milieu de l’année 2020, le Maroc avait signé un contrat pour l’achat de 36 véhicules blindés Sherpa en deux versions, Light Scout et Light APC produits par Arquus, expliquant que certains d’entre eux seront destinés à des équipes spéciales de l’armée marocaine, et une partie de la version Light Scout sera destinée à la défense aérienne, ayant été équipée du système de défense antimissile à courte portée Mistral 3 fabriqué par MBDA, qui peut contrer une attaque de missile extrêmement élevée – une cible haute manœuvrable à un distance de 7 km -.

La famille Sherpa d’aujourd’hui se compose de quatre modèles de base : le Sherpa Scout, un véhicule blindé de communication et de reconnaissance de 4 à 5 places, également sur le break ; transporteur, qui est équipé du corps du véhicule pour le transport de troupes ou de systèmes de communication; Véhicules blindés de transport de troupes, transports de troupes protégés et forces spéciales Sherpa, conçus pour les missions d’infiltration. Les Sherpas ont été exportés vers de nombreux pays avec différentes configurations, le service étant proposé dans des pays tels que l’Égypte, le Koweït, le Liban, le Chili et l’Indonésie.

Lire aussi:  Les autorités marocaines mettent en garde les revendeurs de monnaie virtuelle

missiles de croisière Dalila

D’autre part, le même magazine a rapporté qu’avec la forte dynamique des relations entre les deux pays au cours des deux dernières années, le Maroc relève significativement son niveau d’attente vis-à-vis d’Israël, soulignant que des négociations préliminaires sont en cours d’ouverture pour l’achat du missile de croisière israélien Delilah. du fabricant Elbit Systems.

L’article du magazine, qui a été publié jeudi, le premier de ce mois, a déclaré que si les négociations aboutissent, ce sera le premier missile de croisière à entrer dans l’arsenal de l’armée de l’air marocaine, avec la capacité de toucher des cibles terrestres et maritimes plus plus de 250 km.

Le plus grand obstacle possible à la conclusion de l’accord reste, selon le magazine, l’approbation des institutions de sécurité israéliennes, qui traitent l’exportation de technologies de pointe avec une grande sensibilité et craignent qu’elles ne tombent entre les mains de tiers et ne les utilisent contre eux à l’avenir. Elle a poursuivi : « Mais la pression du lobby formé par les Juifs d’origine marocaine sur les institutions Les forces militaires et de sécurité israéliennes peuvent permettre la conclusion de l’accord, ce qui signifie beaucoup pour le Maroc dans le développement de ses capacités militaires ainsi que dans l’augmentation de la niveau de confiance entre les deux pays.

Développé il y a des années par IMI, Delilah, qui est maintenant intégré à Elbit Systems, Delilah peut engager avec précision des cibles fixes et mobiles de grande valeur sur une distance de plus de 250 km. C’est aussi un missile testé au combat qui a été utilisé à partir de différents avions et hélicoptères.

Lire aussi:  La Banque mondiale table sur une croissance économique au Maroc de 1,1

Gamme de missiles Delilah

Le Maroc, selon le même magazine, l’exploitera principalement sur les chasseurs F-5 de l’armée de l’air, qu’il entend moderniser en les dotant de la dernière avionique, d’un radar de contrôle de tir AESA, d’affichages numériques et d’une liaison de données avancée.

En plus des capteurs avancés et des systèmes de brouillage, ainsi qu’une gamme d’armes air-sol et air-air modernes.

Les missiles Dalilah offrent une grande précision dans les frappes profondes et spécifiques et les frappes contre des cibles mobiles, fixes ou changeantes. Le missile est doté d’un autodirecteur électro-optique (E/O) avancé jour, nuit et tous temps, d’une vitesse de croisière de Mach 0,5 à 0,7 et d’une autonomie de 250 km.

Delilah offre une capacité de mission préprogrammée avec des mises à niveau post-lancement, une capacité « homme dans la boucle » pour la sélection de la cible et l’approbation de la frappe finale qui permet l’identification de la cible en temps réel, l’acquisition de la cible et l’attaque (réattaque), l’évaluation des dommages de combat , et l’eau atteint des cibles. côtières et maritimes, ainsi que de toucher des cibles terrestres. Une caractéristique unique est qu’il peut agir comme un système de flânerie en « traînant » dans la zone cible jusqu’à ce que l’opérateur, à bord de l’avion de lancement, identifie la cible.

Abdul Samad Adendin

Marrakech, 2022-05-16 19:45:00 (Maroc-Actu) –

Article précédentSous le slogan « Activity in Advertising Creativity », le Digital Brunch revient avec sa septième édition du Digital Brunch
Article suivantLe Groupe Maroc Maroc Renault remporte le Prix de l’Egalité Professionnelle