Accueil Sciences & Tech Le casque de réalité virtuelle d’Apple arrive sur le marché américain pour...

Le casque de réalité virtuelle d’Apple arrive sur le marché américain pour 3 500 $

206
0

Les amateurs de technologie et les amateurs de produits Apple ont fait la queue vendredi devant les magasins de la marque géante aux Etats-Unis pour tester le « Vision Pro », un casque mêlant réalité augmentée et réalité virtuelle, vendu au prix de départ de 3.499 dollars.
Il s’agit du premier nouveau produit majeur lancé par Apple depuis la montre intelligente Apple Watch il y a neuf ans.
« J’ai hâte d’essayer » le casque, a déclaré à l’AFP José Carlos avec un large sourire. « Je vais l’utiliser au travail et aussi en voyage. »
Ce jeune ingénieur de la plateforme Uber ajoute : « Le prix est élevé, mais je suis prêt à payer le prix pour être parmi les premiers et tester les idées d’applications que j’ai. »
Le PDG d’Apple, Tim Cook, a confirmé jeudi que « Vision Pro est un appareil révolutionnaire (…) avec des années d’avance » sur ses concurrents.
Toutefois, les lunettes de réalité augmentée et les casques de réalité virtuelle ou mixte ne sont pas nouveaux.
Le groupe « Meta » (notamment propriétaire de Facebook et Instagram), concurrent d’Apple dans la Silicon Valley, a largement contribué à l’émergence de ce marché à travers les casques « Quest » et les lunettes intelligentes « Ray-Ban » connectées à Internet.
Le président du Metaverse, Mark Zuckerberg, estime que le métaverse, un monde dans lequel les environnements physique et numérique se mélangent, sera l’avenir d’Internet.
Mais de nombreuses entreprises, experts et particuliers attendaient avec impatience le premier appareil « Apple » au monde. L’entreprise jouit d’une bonne réputation pour le lancement de produits très avancés qui donnent l’exemple aux autres entreprises du secteur.
Tim Cook est venu vendredi à l’Apple Store de la Cinquième Avenue à New York pour saluer les premiers clients, sous les applaudissements des employés.
« C’est aujourd’hui la technologie de demain », a-t-il déclaré à ABC News, ajoutant : « Nous pensons avoir fixé le juste prix (pour le casque) pour le moment. » Les premiers commentaires étaient mitigés.
« C’est un produit impressionnant qui a nécessité plusieurs années de travail et des milliards de dollars d’investissement », lit-on dans un article du New York Times, mais « même après l’avoir essayé, je n’ai toujours aucune idée de qui l’utiliserait et dans quel but ».
Ceux qui ont testé le nouveau produit se disent fascinés par la qualité de l’image et la facilité d’utilisation, car il suffit de regarder une application et d’effectuer un simple mouvement des doigts pour l’ouvrir ou la fermer.
Mais ils sont gênés par la grande taille de la batterie et se moquent de la méthode des avatars appelée « personas », qui sont d’étranges avatars au rendu réaliste qui représentent les utilisateurs lors de vidéoconférences.
« Le casque présente les caractéristiques typiques d’un produit de première génération : il est lourd, la batterie s’épuise rapidement et il adopte un mode ‘caractère' », a écrit la journaliste du Wall Street Journal Joanna Stern.
« Mais sans ces inconvénients, on peut imaginer qu’il serait plus agréable de porter ce casque que de tenir le téléphone », ajoute-t-elle, « et pour travailler et regarder des films, c’est vraiment pas mal. »
Le fabricant d’iPhone présente ce casque comme sa première incursion dans « l’informatique spatiale ».
Cela permet aux utilisateurs d’utiliser des écrans virtuels de différentes tailles autour d’eux pour travailler, discuter avec des amis ou regarder des vidéos.
Après qu’Apple ait été critiqué pour le manque d’applications disponibles sur « Vision Pro », alors que leur nombre a été récemment estimé à 150 applications, la société a annoncé que le casque comprend désormais plus de 600 applications.
« Ces applications étonnantes vont changer la façon dont nous apprécions le divertissement, la musique et les jeux », a promis Susan Prescott, vice-présidente des relations mondiales avec les développeurs d’Apple.
Des plateformes très populaires, comme Netflix ou YouTube, ont choisi de ne pas concevoir d’applications spécifiques pour « Vision Pro » pour l’instant, contrairement à Disney, qui a fourni 150 films en 3D depuis son lancement.
Vision Pro peut être testé sur rendez-vous dans les Apple Store aux États-Unis, pour aider les consommateurs à découvrir le nouveau produit.
Les analystes de Wedbush Securities s’attendent à ce qu’Apple vende environ 600 000 unités de ce produit cette année.
« Ce n’est que le début pour Vision Pro », a déclaré Dan Ives, l’un des experts de cette société de recherche.
Il s’attend à ce que « la prochaine version de Vision Pro soit beaucoup moins chère, à un prix d’environ 2 000 dollars », ajoutant : « Nous pensons également que les futurs modèles ressembleront à des lunettes de soleil et offriront une gamme beaucoup plus large de fonctions aux utilisateurs. »

Lire aussi:  Google acquiert une société américaine de cybersécurité

Marrakech, 2024-02-04 18:12:40 (Maroc-Actu) –

Article précédentLe Maroc occupe le deuxième rang en termes d’approvisionnement en tomates dans l’Union européenne
Article suivantRoyal Air Maroc et Visa lancent les premières cartes bancaires co-brandées avec des banques de premier plan