Accueil Economie Le chef de l’équipe Progrès et Socialisme à la Chambre des Représentants...

Le chef de l’équipe Progrès et Socialisme à la Chambre des Représentants rencontre l’Association professionnelle régionale des agents immobiliers de la région de Casablanca

231
0

L’Association professionnelle régionale des agents immobiliers de la région de Casablanca a tenu, dans la matinée du mardi 5 décembre, une réunion de communication avec Rachid Hamouni, chef d’équipe du Parti du progrès et du socialisme à la Chambre des représentants, et Chekir Abdelilah, parlementaire de Casablanca, pour le même parti, au siège de la Chambre des Représentants.
Cette rencontre s’inscrit dans le cadre de l’ouverture de l’ordre professionnel régional à l’interface législative, afin de plaider sur les questions qui préoccupent les agents immobiliers au niveau de la région Casablanca-Settat et au niveau national, où diverses questions législatives liées à les préoccupations des agents immobiliers ont été évoquées, notamment l’accélération d’un projet de loi. Régulateur de la profession d’agent immobilier 36.17, en plus des problèmes liés au secteur des agences immobilières, comme le caractère aléatoire généralisé du secteur.
Lors de cette réunion, le paradoxe a également été souligné concernant la décision émise par le Ministère concernant la soumission de l’agent immobilier à des procédures de vigilance et de contrôle internes en l’absence d’un cadre légal réglementant la profession d’agent immobilier.
Les deux parties ont convenu de maintenir une communication constante afin de faire le suivi de toutes les questions sociales de nature législative.
L’Association Professionnelle Régionale des Agents Immobiliers de la région de Casablanca a également remis à Rachid Hamouni une requête pour poser une question à la Chambre des Représentants afin de connaître le sort du projet de loi réglementant la profession d’agent immobilier, n° 36.17. , après plusieurs années de marginalisation et d’oubli qu’a connu la profession d’agent immobilier, sans que les gouvernements successifs n’aient pris de mesures sérieuses pour légaliser cette profession devenue connue au plus haut degré du hasard.
La demande de poser la question indique que bien que le projet de loi réglementant la profession d’agent immobilier 36.17 ait été soumis aux intérêts du Secrétariat Général du gouvernement depuis mars 2016, à ce jour, ce projet n’a pas été présenté à l’attention. du conseil de gouvernement et créé, ajoutant que le 16 janvier 2023, une décision a été rendue obligeant les agents immobiliers à activer les dispositions de la loi pénale 43.05 relatives à la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme, et l’agent immobilier s’est engagé à la vigilance, surveillance interne et signalement des cas de blanchiment d’argent dans le secteur immobilier.
La question soumise à Rashid Al-Hamouni portait sur le bien-fondé de la mise en œuvre des exigences de cette décision au vu de ce caractère aléatoire généralisé dans ce secteur ? Notamment l’exercice de la profession par des praticiens sans accompagnement juridique et qui ne connaissent pas les procédures et procédures légales applicables.

Lire aussi:  Le directeur général des douanes marocaines fait allusion à la possibilité d'ouvrir les douanes à Ceuta et Melilla occupées

Marrakech, 2023-12-10 18:34:54 (Maroc-Actu) –

Article précédentApprobation d’une feuille de route commune visant à dynamiser le marché boursier
Article suivantLe lancement du Festival International du Film de la Mémoire Partagée à Nador