Accueil Economie Le groupe Safran Aviation agrandit son implantation à Casablanca

Le groupe Safran Aviation agrandit son implantation à Casablanca

691
0

Le groupe industriel et technologique (Safran), spécialisé dans l’industrie aérospatiale et de défense, a lancé, mardi à Casablanca, l’extension du site (Safran Nacelles Maroc) de production d’incubateurs de moteurs d’avions.
L’extension de 6000 mètres carrés, qui a été inaugurée en présence du ministre de l’Industrie et du Commerce Riyad Mazour, du ministre des Transports et de la Logistique Mohamed Abdel Jalil, du directeur général de (Safran) Olivier Andreas, du président de (Safran Nacelles) Vinson Caro et du président du Conseil d’administration (Safran Nacelles) se verra attribuer le Maroc) Hamid Benbrahim Al Andalusi, pour produire des incubateurs de moteurs pour les avions d’affaires haut de gamme Airbus A320neo et Gulfstream G700/G800.
Cette extension, qui a nécessité une enveloppe financière de 115 millions de dirhams, s’accompagne d’un plan de développement industriel du site, qui devrait être plus efficace et efficient, afin d’augmenter le rythme de production des incubateurs de moteurs d’avions acceptés par clients.
Safran Nacelles Maroc est entré dans l’ère de « l’Industrie 4.0 », en installant des équipements de pointe tels que des autoclaves à grande échelle, des postes de travail ergonomiques, des traitements automatisés et des robots de nouvelle génération. Le site a également doublé la surface d’un hall dédié à la fabrication de pièces modulaires, passant de 1 800 mètres carrés à 3 600 mètres carrés.
Afin d’accompagner son développement, (Safran Nacelles Maroc) forme 850 collaborateurs qualifiés à la fabrication de matériels modulaires et à l’assemblage d’incubateurs de moteurs d’avions, afin qu’ils puissent acquérir de nouvelles compétences, notamment dans le domaine de l’ingénierie. Une centaine de nouveaux assistants viendront, d’ici la fin de l’année, renforcer les effectifs de l’entreprise.
Dans une déclaration à la MAP, le faussaire a d’ailleurs salué le partenariat exceptionnel entre (Safran) et le système de l’industrie aéronautique marocaine, qui était à l’origine de cet investissement nouveau et avancé, ajoutant que le leader mondial a accompagné le développement de cette industrie nationale.
« C’est le site le plus important pour (Safran Nacelles) dans le monde, et nous sommes fiers des compétences marocaines qui ont permis aux investisseurs de l’industrie en général, et dans le domaine de l’aviation en particulier, de renforcer leur présence au Maroc,  » a ajouté Mazour.
Il a également indiqué l’intérêt de Safran pour la plateforme de l’industrie aéronautique marocaine et le capital humain, qui contribue à renforcer la compétitivité du secteur et à intégrer des métiers à haute valeur ajoutée, soulignant que le Maroc entre dans une nouvelle ère de l’industrie aéronautique, qui contribuera à faire un pôle technologique éminent et lui permettent de se positionner comme un acteur majeur au niveau mondial. .
Pour sa part, le directeur général de (Safran) Olivier Andreas a déclaré que ce nouvel investissement confirme la volonté de l’entreprise de se développer durablement au Maroc, soulignant l’importance de l’innovation et de l’excellence opérationnelle pour les clients de (Safran).
« La stabilité du groupe dans le Royaume est un enjeu stratégique, et nous savons que nous pouvons nous appuyer sur les autorités marocaines et des cadres qualifiés grâce au partenariat avec l’institut spécialisé dans les métiers de l’aviation », a-t-il déclaré.
La cérémonie d’inauguration a été marquée par la présence du gouverneur de la région de Casablanca-Settat, Said Ahmidouch, du gouverneur de la province de Nouaceur, Abdallah Chater, du président du conseil de la région de Casablanca-Settat, Abdellatif Maazouz, et du président de la Confédération générale. des entreprises marocaines, Chakib Laalj.

Lire aussi:  La flambée des prix du carburant choque à nouveau les Marocains

Marrakech, 2022-06-22 19:32:35 (Maroc-Actu) –

Article précédentUne rencontre autour du soutien théâtral à Casablanca
Article suivantLe Festival Sidi Kacem du court métrage marocain en sa vingt-deuxième session