Accueil Economie Le porte-parole du gouvernement Bytas confirme que le gouvernement

Le porte-parole du gouvernement Bytas confirme que le gouvernement

867
0

Mustafa Baytas, ministre délégué auprès du Premier ministre chargé des Relations avec le Parlement, porte-parole officiel du gouvernement, a démenti la possibilité de la démarche de ce dernier pour lever les subventions au gaz, affirmant que « le gouvernement est conscient de l’importance du gaz pour les citoyens, et ne peut supprimer les subventions. » Lors de la conférence de presse hebdomadaire du Conseil de gouvernement, aujourd’hui jeudi, Bytas a déclaré que « le gouvernement subventionne le gaz par le biais du fonds de compensation et continuera à le soutenir même si son coût a atteint des chiffres record et que son prix a presque doublé », notant que l’objectif de la création du Conseil de sécurité énergétique est de « développer le conseil de sécurité énergétique ». Le secteur est fait pour qu’il n’y ait pas de fragilité, d’autant plus que la fragilité du secteur est liée à l’absence d’une vision holistique.

Le porte-parole a souligné que le Royaume dispose à ce jour d’une réserve de gaz de 26 jours, notant que « le stock de gaz est souvent compris entre 30 et 60 jours pour de nombreuses considérations, sauf pour la même quantité acquise par les entreprises et venant en cours de route, et donc le stock se renouvelle de jour en jour », notant que « toutes les entreprises font des achats et n’attendent pas la dernière minute ». Commentant la décision de certains distributeurs de gaz de s’engager dans des formulaires de protestation pour ne pas bénéficier de la subvention, il a déclaré : « La subvention n’est pas pour ceux qui transfèrent pour eux-mêmes. Ces personnes travaillent avec des entreprises et ont proposé entre elles un ensemble de solutions qui ont peut-être résolu le problème.

Lire aussi:  L'épuisement des ressources en eau des fabricants de boissons gazeuses remet en question l'équité et l'efficacité des mesures annoncées

D’autre part, BAITAS a répondu aux critiques généralisées que le ministre de l’Économie et des Finances a apportées à « Motherather » pour promouvoir le programme « Forsa », pour lequel un budget de 1,25 milliard de dirhams a été alloué, en disant : « Il s’agit d’un programme visant chez les jeunes de plus de 18 ans, et on sait que ces jeunes sont issus des habitants de l’espace bleu, c’était la raison de cette ouverture », estimant que « le dossier est complet, qu’il soit lié au domaine de communication, de services ou d’incubateurs, et sa gouvernance et sa gestion juridique est une bonne mesure », a-t-il déclaré. Quant à la différence entre le programme « Forsa » et d’autres projets tels que « Intilaqah », Baytas a répondu que « cela n’est pas lié au concept lui-même ; Il s’agit de prêts d’honneur au porteur d’une idée qui se forme, s’accompagne et se suit, et c’est le gouvernement qui paie au cas où le porteur du projet ne serait pas en mesure de payer les acomptes.

Lire aussi:  Hankook lance deux nouveaux pneus au Maroc dans le cadre de sa gamme sportive haute performance

Vous pourriez également être intéressé par :

Le Maroc commente la convocation par le président ukrainien de son ambassadeur à Rabat

Mustapha Baitas affirme que le gouvernement marocain accorde une grande importance au partenariat bilatéral avec l’Espagne

almaghrib aujourd'hui

Marrakech, 2022-04-14 20:52:57 (Maroc-Actu) –

Article précédentAl-Sukuri surveille les échecs des petites entreprises et la faiblesse du financement en
Article suivantLe coût d’entretien des cuves de la raffinerie « Samir » à Mohammedia nécessite