Accueil Economie Le secteur automobile au Maroc signe 8 accords

Le secteur automobile au Maroc signe 8 accords

426
0

Huit accords dans le secteur automobile ont été signés jeudi à Rabat, d’un montant de 1,7 milliard de dirhams, qui permettront de créer environ 12.000 emplois. Sumitomo, Lear, Stahschmidt et TE Connectivity, dans le cadre du développement de l’intégration profonde et de la mise à niveau qualitative du système de câblage électrique automobile.

Ceci est notamment lié à la localisation des activités des conducteurs électriques, des stations de faisceaux de câbles, des câbles de voitures électriques, des pièces plastiques et autres métiers de la mécanique de précision et de la mécanisation. Trois accords ont été signés avec le « Groupe Yazaki » pour implanter une usine de production de fils électriques pour automobiles à Meknès, et pour agrandir ses unités à Kenitra et Tanger, avec un montant d’investissement total Sa valeur est de 751 millions de dirhams, ce qui permettra la création de 6 300 emplois.

Un accord a été signé avec Sumitomo Group pour l’extension de son unité de production de courroies de câbles électriques à Casablanca avec un montant d’investissement de 146 millions de dirhams, qui créera 2 000 emplois.
Deux conventions ont également été signées avec le groupe « lear », relatives à l’implantation de deux usines, dont l’une à Tanger, qui s’occupe de la fabrication de postes de faisceaux de câbles et de conducteurs électriques, et l’autre de production de câbles électriques faisceaux et câbles pour automobiles, d’un montant total de 346 millions de dirhams, avec la création de 2162 emplois.
Les deux autres projets d’investissement portent sur la construction d’une unité de moulage et d’assemblage de connecteurs par TE Connectivity à Tanger d’une valeur totale de 202 millions de dirhams, qui créera 350 emplois, et d’une usine de production de câbles Bowden et de systèmes de verrouillage par Stahschmidt . Tanger, d’un montant de 107 millions de dirhams, qui créera 1 075 emplois.
A cette occasion, Mazur a déclaré : « Ces projets sont une indication forte de l’attractivité et de la flexibilité de la plateforme nationale de la filière automobile, qui a su, malgré la conjoncture mondiale difficile, maintenir sa compétitivité et la confiance des acteurs mondiaux dans le secteur, ainsi que de retrouver rapidement sa vitalité en cette période de reprise économique. » Grâce à la vision perspicace de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.
Après avoir souligné l’importance d’élever la branche des câbles électriques comme l’un des plus grands contributeurs à la création d’emplois et à la valeur ajoutée du secteur, le ministre a affirmé que « nous avons travaillé avec nos partenaires pour atteindre cet objectif sur un système industriel pour les métiers technologiques qui nécessitent hautes compétences. »
Il a conclu que l’objectif est de donner l’opportunité aux ingénieurs et techniciens de développer l’ingénierie électrique pour les voitures de demain, dans des centres d’ingénierie au Maroc.

Lire aussi:  L'Egypte signe un accord pour fournir du gaz naturel à l'Europe

Vous pouvez également être intéressé par

Marrakech, 2022-03-25 08:13:55 (Maroc-Actu) –

Article précédentLe télescope spatial Hubble découvre l’étoile la plus éloignée que l’on puisse voir
Article suivant« Apple » et « Meta » ont fourni des données utilisateur à des pirates qui se sont déguisés