Accueil Auto/moto L’écart d’électromobilité entre l’Espagne et les pays européens se creuse, selon l’Anfac

L’écart d’électromobilité entre l’Espagne et les pays européens se creuse, selon l’Anfac

908
0

Marrakech, 18 févr. (Maroc-Actu) –

L’Espagne se démarque de ses pairs européens dans l’indicateur global d’électromobilité, après avoir progressé de 8,9 points en 2021, pour atteindre 27,5 points sur 100, loin de la croissance de l’ensemble des pays européens, qui ont progressé de 21,9 points en moyenne et ont clôturé l’année avec une note de 61,2 points.

Ainsi, selon le baromètre de l’électromobilité de l’Association espagnole des constructeurs de voitures et de camions (Anfac), cette valeur de la moyenne européenne clôture l’année très près d’atteindre les objectifs de développement de l’électromobilité fixés par le baromètre pour 2025.

Le Baromètre mesure deux domaines : l’électrification du marché et l’infrastructure de recharge. En ce qui concerne le premier domaine, l’Espagne a obtenu l’an dernier un score de 45,9 points pour l’indicateur de pénétration des véhicules électrifiés, ce qui représente une croissance de 14,3 points par rapport à l’année précédente.

Lire aussi:  Mazda gagne plus de 450 millions dans l'année à décembre et augmente son chiffre d'affaires de 10%.

Bien qu’il ait réussi à augmenter sa part à près de 8 % des ventes totales, il est encore loin derrière d’autres marchés comme l’Allemagne (26 %), la France (18,3 %) ou le Portugal (19,7 %) qui ont une plus forte pénétration de ce type de véhicule.

En termes d’infrastructures de recharge, l’Espagne a enregistré une note de 9 points sur 100 en 2021, avec une croissance de 3,5 points, mais inférieure à celle enregistrée par la moyenne européenne, qui atteint 18,1 points après une amélioration de 4 points.

Bien que la croissance au niveau européen soit encore lente, elle montre un niveau de développement plus élevé. Les pays qui, en 2020, ont enregistré des performances similaires à celles de l’Espagne, comme l’Italie et le Portugal, ont réussi à renforcer leurs infrastructures avec une augmentation de 4,5 et 4,6 points, respectivement, s’éloignant de plus en plus de l’Espagne, qui stagne dans les dernières positions du classement.

Lire aussi:  Alfa Romeo lance son deuxième SUV en Espagne, le Tonale, avec lequel il compte doubler sa part de marché.

La lenteur des progrès de l’électromobilité place l’Espagne loin de l’objectif fixé par le Plan national intégré de l’énergie et du climat (Pniec) d’atteindre un parc de 5 millions de véhicules électrifiés d’ici 2030, dont 3,3 millions correspondent à des voitures particulières et des véhicules commerciaux.

En ce sens, l’Anfac a expliqué que pour les atteindre en 2021, le marché des véhicules électrifiés devrait avoir atteint entre 70 000 et 80 000 unités vendues et les points de charge devraient avoir atteint 28 240. Les immatriculations ont toutefois atteint 65 000 unités et les points de charge 13 411.

« Cette différence et la lenteur des progrès rendent difficile la réalisation de l’objectif de décarbonisation fixé par l’Europe et l’Espagne. Les modèles commercialisés et le marché progressent, mais il est nécessaire d’accélérer le développement des infrastructures pour garantir la sécurité d’utilisation », a expliqué l’association.

Article précédentSoudan : Des centaines de manifestants détenus au Soudan entament une grève de la faim
Article suivantUE – Les députés demandent que la directive sur la transparence des salaires s’applique aux entreprises de moins de 250 salariés