Accueil Economie L’Espagne et le Maroc conviennent d’ajouter 5 000 hommes à Huelva

L’Espagne et le Maroc conviennent d’ajouter 5 000 hommes à Huelva

190
0

Les champs espagnols de Huelva reçoivent 15 350 Marocains pendant la saison agricole 22/23, soit une augmentation de 5 000 effectifs par rapport aux années précédentes, selon ce que le Maroc et l’Espagne ont convenu, le week-end dernier, lors d’une réunion de coordination sur la « migration circulaire » qui s’est tenue dans la ville de Huelva. Tanger, en présence du directeur général de la migration en Espagne, des représentants du gouvernement marocain et des organisations professionnelles espagnoles.
Le journal espagnol « lainformacion » a souligné que l’accord était le résultat de réunions qui avaient auparavant réuni le ministère de l’Intégration économique, des Petites entreprises, de l’Emploi et des Compétences, l’Agence nationale pour l’emploi et la revitalisation des compétences et des associations agricoles à Huelva.
Le journaliste a cité l’affirmation du directeur général de la migration, Santiago Yerga, sur l’importance de l’accord, qui permet de maintenir une coopération harmonieuse avec le Maroc, de renforcer les relations entre les deux pays, et aussi d’assurer un projet d’avenir à cette main-d’œuvre, appelant à la l’expansion de l’emploi des travailleurs marocains à Huelva pour assurer le bon développement de la prochaine saison agricole.
Pour sa part, la déléguée du gouvernement à Huelva, Manuela Barallo, tenant compte des contributions et des arguments exprimés lors du Comité régional sur les flux migratoires qui s’est tenu il y a quelques jours à Huelva, a demandé l’élargissement de l’éventail des travailleurs marocains dans une nouvelle sélection, pour assurer le bon déroulement de la campagne agricole à venir.
En ce sens, le sous-délégué a souligné qu’en premier lieu, l’offre publique d’emploi est réalisée par la SAE, « accordant une priorité absolue – conformément à la réglementation – à la demande interne de travail dans le secteur agricole, et couvrant le manque à gagner avec un numéro de certificat qui survient finalement après la date limite. pour publication sur les principales pages d’offres d’emploi en Espagne et dans toute l’Union européenne », et donc « le nombre final dépendra de cette procédure ».
Face à l’augmentation du nombre, les autorités de Huelva ont décidé de réformer le système de délivrance des permis de travail et de séjour, d’établir des procédures de visa et de mettre en place un système de réglementation des sorties et des conditions d’entrée sur le territoire espagnol, en réponse à l’objectif commun de , migration régulière et sûre.
Il est à noter que le programme de migration circulaire entre le Maroc et l’Espagne a débuté en 2006, et cible les femmes entre 25 et 40 ans, à condition qu’elles aient une expérience agricole, viennent d’une zone rurale, aient au moins un enfant de moins de 18 ans, et sont mariés ou divorcés. ou veuves.

Lire aussi:  Signature de quatre accords d'investissement dans les secteurs de l'agroalimentaire, du textile, des plastiques et des dispositifs médicaux

< Abdoul Samad Adenden

Marrakech, 2022-10-03 19:59:11 (Maroc-Actu) –

Article précédent« Tu devrais divorcer » d’Idriss Rokh à Casablanca
Article suivantHuawei est un partenaire clé de la 8e Conférence internationale sur les guichets uniques