Accueil L'International L’UE met la dernière main aux sanctions financières et économiques et aux...

L’UE met la dernière main aux sanctions financières et économiques et aux restrictions en matière de visas en réponse à l’invasion russe.

649
0

BRUXELLES, 24 févr. (Maroc-Actu) –

L’Union européenne met la dernière main à un train de sanctions en réponse à l’invasion de l’Ukraine par la Russie, lors d’un sommet extraordinaire des chefs d’État et de gouvernement de l’UE au cours duquel des restrictions sur l’économie, les exportations et les finances de la Russie ainsi que sur la politique des visas seront proposées.

Pour réagir à l’attaque russe, les dirigeants européens mettent la dernière main à une liste noire d’individus proches du Kremlin, notamment des oligarques et des personnes impliquées dans l’opération militaire russe. Des mesures telles qu’une interdiction des exportations dans le secteur technologique, des sanctions financières et des restrictions en matière de visas et de transport sont également envisagées, a déclaré un haut fonctionnaire de l’UE.

Après que le président russe Vladimir Poutine a franchi le pas et ordonné une offensive militaire contre l’Ukraine, avec des frappes aériennes et une présence terrestre dans plusieurs villes ukrainiennes, les dirigeants européens ont déclaré que l’UE n’hésiterait pas à mettre en œuvre le train de sanctions le plus fort jamais adopté.

Lire aussi:  Ukraine - La Suisse adopte le dernier paquet de sanctions de l'UE interdisant les importations de fer et d'acier en provenance de Russie

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a mis en garde contre un « impact sévère » sur l’économie russe, affirmant que ces mesures freineront la croissance économique, augmenteront l’inflation et éroderont la base industrielle du pays.

Les mesures majeures concernant l’approvisionnement en énergie, un sujet de discorde au sein de l’Union, ou le retrait de la Russie du système de télécommunications bancaires SWIFT sont exclues pour l’instant, la priorité étant que les dirigeants européens donnent leur feu vert à une réponse immédiate à Moscou.

L’idée est de mettre en œuvre les mesures punitives que l’UE prépare depuis quelques semaines, après que le Kremlin a enterré la voie du dialogue et lancé une attaque en règle contre Kiev.

Lire aussi:  Ukraine - Zelenski déclare au Bundstag que la Russie construit "un mur" en Europe avec son offensive contre l'Ukraine

Le rôle du Belarus, qui a autorisé les troupes russes à attaquer depuis son territoire, sera également discuté par les dirigeants de l’UE, bien qu’aucune décision ferme ne soit attendue ce soir et que des sources indiquent qu’un autre paquet est en préparation pour punir Minsk.

Avant le début du sommet, les divergences entre les États membres portent sur l’intensité de la réponse et sur la question de savoir si le bloc doit approuver l’ensemble du paquet de sanctions ou donner une réponse graduelle aux événements en Ukraine. « Le temps des sanctions graduelles est terminé. Si nous n’agissons pas, Poutine ne s’arrêtera pas une fois que l’Ukraine sera sous son contrôle », a averti le Premier ministre belge Alexander De Croo lors de la réunion du conseil de sécurité nationale.

Article précédentLe campus d’innovation Maroc-Actu.-Samsung prépare plus de 100 jeunes à entrer sur le marché du travail de l’IA
Article suivantLe groupe Mercedes-Benz triple ses bénéfices pour atteindre 14,2 milliards d’euros d’ici 2021