Accueil Economie L’Unsa poursuit les campagnes de vaccination du bétail pour immuniser le cheptel...

L’Unsa poursuit les campagnes de vaccination du bétail pour immuniser le cheptel national

355
0

L’Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (UNSA) poursuit la campagne nationale de vaccination du troupeau contre la fièvre aphteuse et de digitalisation de la campagne de vaccination des ovins et caprins contre la Peste des petits ruminants (PPR) et la variole ovine.

Et jusqu’au 16 mai 2022, le processus de vaccination du cheptel national a permis de vacciner 1 716 personnes. 235 têtes de vaches contre la fièvre aphteuse, soit 473 965 têtes, en plus de vacciner 16 102 681 ovins contre la PPR et la variole, et 3 606 627 têtes de chèvres contre la PPR.

La mise en œuvre de ces campagnes nationales de prévention dans toutes les régions du Royaume est réalisée gratuitement au profit de tous les éleveurs par les services vétérinaires régionaux de l’UNSA et par des vétérinaires privés détachés en coopération avec les collectivités territoriales et l’Autorité Nationale des Vétérinaires.

Lire aussi:  Le déficit commercial augmente de 57,2 % cette

A cet égard, et afin de parvenir à une couverture complète du cheptel national bovin, ovin et caprin, les campagnes de vaccination du bétail ont été étendues dans différentes régions et régions du Royaume.

En conséquence, le bureau appelle tous les éleveurs à s’engager dans ces campagnes de prévention dans le but de renforcer l’immunité du troupeau et de maintenir l’état sanitaire du cheptel animal.

Dans le cadre des préparatifs de l’Aïd Al-Adha 1443 (2022), les services vétérinaires de l’office ont recensé depuis janvier 2022 plus de 242 000 exploitations d’élevage et d’engraissement ovins et caprins. L’Onsa supervise également le processus de numérotation des ovins et des caprins dans différentes régions du Royaume, qui a commencé depuis début avril 2022, où 3 millions de têtes ont été numérotées jusqu’au 16 mai 2022. Ce processus est toujours en cours et est mis en œuvre gratuitement. au profit de tous les éleveurs et engraisseurs, et devrait inclure environ 7 millions de têtes d’ovins et de caprins comme l’an dernier.

Lire aussi:  Nissan se prépare à lancer la nouvelle Altima

Outre le processus de dénombrement des moutons et des chèvres et à l’approche de l’Aïd al-Adha, le bureau renforce les processus de surveillance et de suivi, y compris en particulier le contrôle de la qualité de l’eau de boisson sacrificielle, des aliments du bétail et des médicaments utilisés dans les fermes et les unités d’engraissement. , en plus du contrôle des fientes de poulet, qui s’effectue grâce à une autorisation préalable des services vétérinaires de l’office afin de suivre son parcours.

Il est à noter que l’état sanitaire du cheptel national est bon et fait l’objet d’une surveillance étroite et continue sur l’ensemble du territoire national par les différents services vétérinaires de l’UNSA en collaboration avec les vétérinaires privés et les collectivités territoriales.

Marrakech, 2022-05-17 19:56:31 (Maroc-Actu) –

Article précédentLG présente à ISE ses derniers développements en matière de signalisation numérique qui améliorent la qualité de vie
Article suivantLa nouvelle Citroën C4 sacrée Car of the Year 2022 au Maroc