Accueil Divertissements Ouverture des activités du 29ème Festival International d’Art Vidéo de Casablanca

Ouverture des activités du 29ème Festival International d’Art Vidéo de Casablanca

688
0

Les activités de la vingt-neuvième session du Festival international d’art vidéo de Casablanca ont été lancées, mardi soir, au Complexe culturel Moulay Rachid de la capitale économique, sous le slogan « De la vidéo à l’intelligence artificielle ».
La cérémonie d’ouverture, qui a connu la présence notamment du président de l’Université Hassan II de Casablanca, Hussein Azdouk, et du gouverneur des provinces de Moulay Rachid, Jamal Mokhtar, a été marquée par la présentation d’un spectacle artistique marocain en danse et arts numériques intitulés « FRACTALE », réalisés par « L’UZINE ». En partenariat avec le Festival International d’Art Vidéo de Casablanca.
S’appuyant sur des projections numériques et des mouvements de danse inspirés de formes géométriques, le spectacle offre au public une expérience artistique unique, puisque le groupe, composé de trois jeunes hommes, a présenté un spectacle de danse accompagné d’effets sonores puissants, parfois rapides et silencieux, à d’autres moments. , en parfaite harmonie avec les formes géométriques qui l’accompagnent, pour former une peinture artistique éblouissante. Met en évidence la fusion et l’interaction entre la technologie et l’art.


Dans un discours prononcé à cette occasion, Rashid Al-Hadary, doyen de la Faculté des Arts et des Sciences Humaines, Ben Misik, président du Festival, a souligné que le Festival International d’Art Vidéo, avec les sessions successives et les succès, a gagné en réputation et en crédibilité. avec des organismes nationaux et internationaux, soulignant que le festival, qui constitue un espace de dialogue et de rapprochement entre les cultures, a apporté une contribution significative. Majeure dans le développement, la valorisation et la promotion de l’art vidéo au Maroc.
Concernant le thème de cette session, qui coïncide avec la trentième année depuis la création du festival, il a souligné que le choix du thème de l’intelligence artificielle reflète la volonté de l’Université Hassan II de Casablanca d’être dans l’air du temps et d’aborder des sujets d’actualité, tels que en proposant de vulgariser l’intelligence artificielle et ses relations avec l’art, et en mettant en avant l’émergence de ce qu’on appelle les nouvelles technologies interactives et immersives, ainsi que les connaissances et les pratiques qui en découlent.
Il a ajouté : « Au Festival international d’art vidéo, nous cherchons à construire l’histoire, ou du moins à contribuer à sa construction. C’est pourquoi nous réunissons à nouveau, cette année, ce groupe d’artistes amoureux de l’innovation et de l’inspiration, et surtout de cette combinaison entre art et nouvelles technologies.
De son côté, Majeed Sedati, le directeur artistique du festival, a souligné que le Festival international d’art vidéo de Casablanca célèbre cette année le trentième anniversaire de sa création (1993-2023), soulignant que cette session est l’occasion d’évaluer le bilan. et revenir sur les scènes et la place qu’occupe aujourd’hui le festival dans le domaine artistique. Nationale et internationale.
Il a souligné que le festival a réussi au cours des trois dernières décennies à établir une culture d’une nouvelle image différente de celle qui prévaut habituellement, une culture qui cherche à remettre en question le patrimoine culturel, artistique et social à travers une perspective critique et analytique intelligente, afin de renouveler, enrichir et valoriser sa présence d’une manière à la mesure des développements modernes.

Lire aussi:  Le Festival de Rabat rend hommage à Nabil Ayouch lors de la cérémonie d'ouverture

Façade du Complexe Culturel Moulay Rachid

Il a ajouté que cette édition sera caractérisée par une programmation riche et diversifiée, comprenant des créations vidéo et numériques présentées pour la première fois au Maroc, des ateliers de formation aux nouvelles techniques de la photo, une master class et une table ronde, en plus d’espaces d’exposition attractifs tout au long de la journée. Casablanca.
Le Président de l’Université Hassan II de Casablanca a évoqué dans son discours la vision stratégique de l’université vers l’intelligence artificielle et le soutien à la vidéo avec ses technologies modernes, qui reflètent le développement atteint par l’homme dans l’expression de la dimension individuelle et collective, de telle sorte que cet art pousse le l’esprit humain de l’utiliser dans la réalité, et que l’art vidéo établit une image positive de l’université grâce à l’implication des étudiants dans la création de créativité et d’innovations dans l’art vidéo, ajoutant que l’université croit que l’intelligence artificielle changera progressivement la forme du monde, ce qui l’a poussé à l’adopter dans un souci de créativité et d’innovation dans ce domaine.
Le gouverneur des provinces de Moulay Rachid a commencé son discours en remerciant le comité d’organisation, soulignant que le festival incarne une continuation du projet culturel porté par l’Université marocaine, considérant ce festival comme la seule manifestation nationale concernée par l’art vidéo, ce qui a permis le centre d’intérêt de tous les techniciens et de tous ceux qui s’intéressent au domaine. La preuve en est la présence de divers participants venus du monde entier, ce qui témoigne de l’importance des valeurs d’échange, de tolérance et de coexistence, sur lesquelles le Roi du pays, le Roi Mohammed VI, met toujours l’accent. Il a conclu son discours en exprimant la disponibilité des travailleurs de la province Moulay Rachid à se mettre à la disposition de chaque institution culturelle pour en faire un pilier du développement local. Il a annoncé qu’une somme financière estimée à 20 millions de dirhams avait été allouée. Réhabiliter le Complexe Culturel Moulay Rachid et assurer sa continuité dans l’organisation et l’accueil de diverses manifestations culturelles.
L’adjoint au maire de Casablanca a débuté son discours en évoquant le soutien financier qui a été accordé pour la réhabilitation du complexe culturel Moulay Rachid et en soulignant la volonté de Sa Majesté le Roi Mohammed VI de faire de la ville de Casablanca un leader dans l’organisation des manifestations. Il a également évoqué la déclaration de l’UNESCO faisant de Casablanca une ville innovante. Il a ensuite appelé à la nécessité de rechercher des moyens de développer le théâtre universitaire et les festivals culturels, tels que l’art vidéo, ainsi qu’un groupe de manifestations pour en étendre le bénéfice à tous les quartiers de la ville. Enfin, il a souligné que la ville accueille favorablement les événements sportifs internationaux.
Cet événement, organisé par la Faculté des Arts et des Sciences Humaines de Nemsik – Université Hassan II entre le 7 et le 11 novembre, vise à diffuser la culture, l’art et la créativité liés au numérique et aux sciences, et à soutenir et encourager les étudiants et jeunes artistes travaillant dans ces différentes disciplines.
A noter que le festival propose des créations artistiques ouvertes à toutes les formes de créativité numérique, pour la plupart présentées pour la première fois, et représentent: la danse, les arts numériques, la réalité virtuelle et augmentée, les installations interactives, les performances audiovisuelles, cartographie et robotique.
Les activités de ce festival se déroulent dans plusieurs espaces de la ville de Casablanca : la Faculté des Arts et des Sciences Humaines de Nemsik, le Complexe Culturel Mohamed Zafzaf Al-Maarif, le Complexe Culturel Moulay Rachid, l’Institut Français de Casablanca, l’Institut Culturel Américain Centre, le Centre des Arts / Marsam, l’Institut Cervantes, Lusine et l’École Supérieure des Beaux-Arts. .

Lire aussi:  A Quiet Place 3 sera dans les salles en 2025

La déclaration d’aujourd’hui

Marrakech, 2023-11-08 18:04:47 (Maroc-Actu) –

Article précédentGoogle dévoile le modèle d’intelligence artificielle Alpha Fold 2
Article suivant« Kitya » ouvre le plus grand magasin de meubles au Maroc