Accueil Economie Prêt Agricole lance un service de dématérialisation des cartes bancaires

Prêt Agricole lance un service de dématérialisation des cartes bancaires

215
0

Agricultural Loan Morocco est devenue la première banque africaine à lancer un service de numérisation de cartes bancaires sur des sites Web de commerce électronique prenant en charge le MDES de MasterCard pour la norme d’activation numérique des commerçants.
Le Crédit Agricole au Maroc a conclu un partenariat stratégique à long terme avec MasterCard dans le but d’introduire de nouvelles technologies, de nouveaux produits et services sur le marché marocain dans le but de rendre les transactions quotidiennes intuitives, faciles, transparentes et sécurisées.
Selon un communiqué du Crédit agricole marocain, cet accord vise à créer plus de valeur pour ses clients particuliers et professionnels en leur permettant de disposer de solutions de paiement innovantes. Que ce soit au Maroc ou à l’étranger.
La même source ajoute qu’en lançant cette application, bénéficier de cette solution deviendra facile pour tout client disposant d’une carte MasterCard et d’un appareil mobile fonctionnant sous Android et supportant la technologie NFC.
Le communiqué indique que de nouvelles solutions innovantes seront introduites, notamment la prestigieuse carte biométrique « World Elite », dont le lancement est un précédent dans la région nord-africaine, et cette carte comprend un capteur d’empreintes digitales intégré, qui fournit une couche de sécurité supplémentaire qui permet la surveillance l’identité du titulaire de la carte pratiquement lors des opérations Achat en magasin.
Le prêt agricole a affirmé qu’en utilisant la technologie MasterCard, les clients titulaires d’une carte MasterCard « World Elite » auront accès à des privilèges uniques et exclusifs, tels que des services de conciergerie, une assurance maladie pendant le voyage, en plus de l’accès privilégié aux salons VIP dans les aéroports internationaux. .
La même source a indiqué que l’application de « CAM PAY » et la plateforme de paiement numérique qui supporte la norme MasterCard pour l’autonomisation numérique des commerçants « MDES for Merchant », le prêt agricole pour le Maroc est devenu la première banque en Afrique à « marcher fermement » sur le chemin des futurs moyens de paiement définis par la norme « Click To Pay ». Pour le consortium européen MasterCard et Visa (EMVco).
Abdelmoumen Denia, directeur général et membre du conseil d’administration du Crédit Agricole au Maroc, a déclaré qu’« à travers sa nouvelle plateforme monétaire numérique, le Crédit Agricole au Maroc s’implique dans le domaine des futurs modes de paiement et se positionne comme un pionnier et un coureur dans ce domaine. Je rappelle ici que nos clients sont désormais en mesure de se protéger des attaques des sites de e-commerce, qui s’incarnent notamment par le piratage des données bancaires.
Il a ajouté : « Nous sommes heureux de nous associer à MasterCard pour proposer ce nouveau service qui vise à élargir les canaux de paiement mis à la disposition des clients du Crédit Agricole au Maroc dans le cadre de notre stratégie multicanal, dans le but de fournir aux clients un service rapide, moyens de paiement sûrs et efficaces. Par ailleurs, le Crédit Agricole au Maroc s’engage, aujourd’hui plus que jamais, à encourager les services bancaires innovants au Maroc, notamment en mettant au premier plan les moyens de paiement mobiles et en diversifiant les canaux de paiement.
Denia a ajouté : « Nous avons connu un changement profond dans le comportement des clients en faveur des canaux de paiement numériques et des performances sans contact au cours des deux dernières années. Grâce à notre adoption de la technologie de tokenisation, nos clients peuvent utiliser le téléphone mobile ou tout appareil connecté à Internet comme moyen de performance de manière sûre et pratique, grâce à l’adoption de l’utilisation de la technologie Near Field Communication (NFC) sur Internet, via une application électronique ou en magasin. Ces moyens pratiques de performance permettent aux détaillants de répondre aux besoins des consommateurs en éliminant le besoin d’avoir de l’argent liquide, ainsi qu’en leur évitant de faire la queue dans les magasins pour faire des achats, de porter un portefeuille ou de se souvenir des serfs pour effectuer un paiement. .”

Lire aussi:  Lydec : 1,91 milliard de dirhams de chiffre d'affaires au cours du deuxième trimestre 2022

Marrakech, 2022-05-11 19:52:52 (Maroc-Actu) –

Article précédentOPPO défie Samsung et Huawei avec un nouveau téléphone pliable « pas cher »
Article suivantL’Université Euro-Méditerranéenne discute du rôle de « Fez Smart Factory » dans le développement de l’Industrie 4.0 au Maroc