Accueil Economie Saisie d’énormes quantités de déjections de volailles utilisées dans les sacrifices d’engraissement

Saisie d’énormes quantités de déjections de volailles utilisées dans les sacrifices d’engraissement

208
0

Récemment, dans la ville de Tiznit, 10 tonnes de déjections de volailles ont été saisies et utilisées pour nourrir les moutons.
Une source bien informée a indiqué que cette quantité a été saisie par les services vétérinaires de l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (UNSA), en coordination avec l’autorité régionale, dans le cadre d’une surveillance intensive durant ces jours précédant l’Aïd al-Adha. .
Dans ce contexte, l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (UNSA) a confirmé que les opérations de contrôle dans le cadre des commissions mixtes ont abouti à la saisie et à la destruction de plus de 10 tonnes de résidus de volailles, d’une tonne d’aliments du bétail et de plus de 300 litres de médicaments vétérinaires non homologués.
Il a ajouté que 13 procès-verbaux d’infractions ont été émis, dont 3 liés au transport de déchets de volailles à Youssoufia, Tiznit et Khenifra, 3 procès-verbaux liés à la qualité des aliments dans la région de Beni Mellal-Khenifra, et 7 liés à la vente de volailles non autorisées. médicaments vétérinaires dans les régions de l’Est, la région de Beni Mellal-Khenifra et la région de Casablanca-Settat. La destination de Marrakech-Safi.
D’autre part, l’Université marocaine des droits des consommateurs a averti que certains éleveurs achètent des moutons et utilisent les déchets de poulet pour les engraisser en préparation de l’Aïd al-Adha, mettant en garde contre le retour du phénomène de « verdure de la viande » cette année.
L’université a averti que la hausse des prix entraînerait la propagation de la fraude, de la tromperie et de la manipulation des consommables, appelant les consommateurs à acheter le sacrifice de l’Aïd dans les lieux agréés qui portent l’anneau de numérotation et à conserver l’anneau après l’abattage pendant une période de pas moins de 7 jours pour s’y référer en cas de besoin.
L’université a appelé les autorités compétentes à prendre toutes les mesures préventives et à renforcer le contrôle des lieux d’élevage et d’engraissement et des marchés de vente, en plus des modalités de numérotation du bétail sacrifié et de la mise à disposition de sacs plastiques et de leur mise à disposition du consommateur pour contenir le reste du sacrifice.
Elle a également appelé à contacter les associations de protection des consommateurs pour formuler toute réclamation en la matière, notamment ou dans le domaine de la consommation en général, et/ou à contacter le maintien de l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires, qui sera communiqué ultérieurement.
L’Université marocaine des droits des consommateurs a appelé à ne pas accumuler de sacs de viande dans la glacière ou le congélateur et à laisser des espaces « d’air » entre ses couches, ainsi qu’à prendre soin de l’environnement en plaçant les déchets sacrificiels dans les endroits prévus à cet effet et à éviter créant des décharges aléatoires dans les quartiers et les régions.

Lire aussi:  Lancement de la plateforme d'innovation collaborative du groupe Cluster Valbiome Maroc

< Saïd Aït Ouzid

Marrakech, 2022-06-26 19:49:58 (Maroc-Actu) –

Article précédentUn groupe d’acteurs théâtraux discutent des problèmes et des problèmes de soutien théâtral après un quart de siècle
Article suivantLG Electronics ouvre son premier centre de service après-vente à Casablanca