Accueil Divertissements Salut les gens du théâtre.. – bayanealyaoume

Salut les gens du théâtre.. – bayanealyaoume

86
0

Pour la deuxième fois, la session itinérante du Festival de théâtre arabe se tient dans notre pays. Après que Rabat, la capitale, ait remporté l’honneur d’accueillir la septième session en 2015, la magnifique ville de Casablanca accueille aujourd’hui la treizième session de cet événement théâtral arabe distingué, que l’Organisation du théâtre arabe organise chaque année en coopération avec les gouvernements des pays hôtes.
Après une pause forcée qui a duré deux ans en raison de l’apparition de l’épidémie de Corona dans le monde, le festival revient pour poursuivre son projet artistique, censé être chargé de nouvelles questions, ou du moins de brouillons de questions pour la prochaine étape, c’est-à-dire le stade post-Corona.
Nous nous souvenons tous de la crise de Corona et de ses répercussions et effets négatifs sur les personnes et leur vie, ainsi que sur la vie économique et sociale dans toutes les sociétés à travers le monde.. et le secteur de la culture et des arts n’a pas été épargné par cet incendie qui a touché tout le monde, si nous n’a pas dit que les domaines de la culture et des arts sont les plus touchés en raison de l’arrêt « forcé ». « A propos de s’engager dans toute activité culturelle professionnelle ou semi-professionnelle liée au public.. contrairement à d’autres secteurs qui ont poursuivi leur activité productive en tout ou en partie. Il ne fait aucun doute que cette période de Corona, qui n’est pas encore terminée de toute façon, a créé de nouveaux comportements chez les gens, y compris les créateurs. Il ne fait aucun doute que Covid 19 a inspiré un certain nombre de poètes, peintres, écrivains et réalisateurs. créer des monuments artistiques qui représentent le moment historique et ses altérations.. mais cela ne fait aucun doute Cela indique également que l’époque de Corona a quitté la classe politique, les élites intellectuelles et économiques, les sociologues et les divers spectres de l’intelligentsia… des convictions nouvelles et des questions philosophiques profondes et troublantes liées en général à l’existence et au destin de l’humanité… Peut-être les intellectuels, artistes et créateurs, menés par les amateurs de théâtre, sont-ils également concernés par ces questions, si l’on ne dit pas qu’elles sont Les meilleurs sont ceux qui maîtrisent la formulation des questions.. parce qu’ils sont formés aux clivages – culturellement et socialement – et sont préparés à briser les tabous et à transcender le « sacré ». d’autres, sont capables, en tant que faiseurs d’imagination, d’images et de beauté, d’inciter les sociétés en douceur et en douceur à changer les mentalités et les comportements qui prévalaient auparavant. Avant et après, et ils sont conscients qu’ils doivent innover de nouveaux outils et méthodes de travail et des schémas de pensée audacieux pour l’étape post-après. Les dramaturges, étant créatifs, sont capables de proposer et de formuler des questions, des projets, des perceptions et mémoires de sensibilisation. U et la vie en fonction de leur possession du mot, de l’histoire, du poème, du mouvement, du ton, de la couleur, de la forme, de l’image, de l’architecture, de la taille, du type.. et des degrés de réception parmi les gens . Et surtout, ils croient aux valeurs de différence, de diversité, de pluralisme et de liberté.
Nous aurons l’occasion, pendant ce festival, de regarder seize nouvelles représentations théâtrales, c’est-à-dire que ces représentations ont été produites pendant ou après Corona, et j’espère que parmi ces représentations, nous trouverons une sorte de dialogue et de débat avec le temps de Corona avec une approche future et avec un traitement esthétique et intellectuel audacieux qui attend avec impatience un théâtre nouveau et différent. .
Il en va de même pour les séances critiques, les travaux de la conférence intellectuelle, et tous les espaces du festival, qui, aussi thématiques soient-ils, ce thème associé à l’après-Covid coulera « accidentellement » dans les veines de tous les courants intellectuels et sessions culturelles du festival, ainsi qu’en marge… et peut-être les plus importantes.
A la fin de cet article, je ne peux m’empêcher de souhaiter la bienvenue à nos amies et amis des femmes et des hommes du théâtre arabe et de féliciter tout le monde à l’occasion de la journée du théâtre arabe, en leur souhaitant une bonne place au Maroc et en leur souhaitant le Casablanca session du Festival de Théâtre Arabe à être couronnée de succès et de succès.

Lire aussi:  M. Poutine se compare à J.K. Rowling et affirme que la Russie est également victime de la "culture de l'annulation" occidentale.

Remarque dans un autre contexte
Les dramaturges marocains sont sortis attristés par la déception de leur festival national lors de sa dernière session. Les dramaturges se plaignent d’une situation générale très inquiétante, et le recul du festival n’est qu’un exemple de la détérioration de la situation théâtrale dans notre pays en général à plusieurs niveaux.. organisationnellement, politiquement, professionnellement et administrativement.. Le Festival arabe est entré en cette circonstance qui n’affectera en aucun cas sa programmation et ses pistes.. Mais profitons de l’étrange et merveilleux paradoxe, et il sera certainement confirmé dans ce festival à Casablanca, qui est que notre théâtre marocain va bien et en continu éclat et lueur, tandis que ceux qui en sont responsables le détestent. Oh wow, oh gloire à Dieu.

Lire aussi:  Le Seigneur des Anneaux : Les Anneaux de Pouvoir : Premières images de la jeune Galadriel et d'Elrond

Écrit par : Al-Hussein Al-Shaabi

Marrakech, 2023-01-09 18:32:28 (Maroc-Actu) –

Article précédentLe potentiel de réinvestissement des investissements directs étrangers au Maroc n’est pas pleinement exploité
Article suivantGAC chinois présente ses nouvelles voitures pour les jeunes