Accueil Auto/moto Seuls trois Espagnols sur dix seraient prêts à remplacer leur voiture par...

Seuls trois Espagnols sur dix seraient prêts à remplacer leur voiture par des services d’autopartage.

649
0

Marrakech, 23 févr. (Maroc-Actu) –

Seuls trois conducteurs espagnols sur dix cesseraient de posséder un véhicule pour le remplacer par des services d’autopartage, de motopartage, de covoiturage, de covoiturage ou de location de voitures ou de motos privées, selon les données de l’Observatoire Cetelem.

Toutefois, selon l’Observatoire, qui fête cette année son 25e anniversaire, cette option est plus populaire que la moyenne dans les tranches d’âge 18-24 ans et 25-34 ans, avec respectivement 35 % et 34 % de mentions.

De même, les utilisateurs de l’autopartage et du motopartage accordent une valeur « élevée » au fait de ne pas avoir à débourser une somme importante pour acheter un véhicule, ou de ne pas être lié à une location à long terme. Parmi la majorité de la population, cette perception est très divisée ; 51% des Espagnols ne pensent pas que ce type de service soit plus économique que la possession d’un véhicule, tandis que 49% le pensent.

Lire aussi:  Stellantis (Figueruelas) annule l'équipe de l'après-midi sur la ligne 1 en raison du manque d'approvisionnement dû à la grève des transports.

Il en va de même pour la perception de la durabilité de ces services. Les services d’autopartage et de motopartage ont tendance à utiliser la dernière génération de véhicules électriques ou électrifiés. En outre, ces véhicules occupent moins d’espace public et réduisent la circulation.

En ce sens, 49 % des Espagnols pensent que ce type de service est la meilleure solution d’avenir pour l’environnement et l’amélioration de la qualité de l’air dans les villes, les groupes d’âge 18-24 ans et 25-34 ans se distinguant une fois de plus de la moyenne, avec 57 % et 55 %, respectivement.

Lire aussi:  L'usine Nissan de Cantabrie fermera la semaine prochaine en raison de la crise des semi-conducteurs
Article précédentUkraine – L’Espagne convoque l’ambassadeur russe pour lui faire part du rejet par le gouvernement de la décision de Poutine.
Article suivantMaroc-Actu – Adobe Creative Cloud Express propose de nouvelles actions rapides pour convertir, combiner et organiser les PDF.