Accueil L'International Ukraine – La Suisse adopte le dernier paquet de sanctions de l’UE...

Ukraine – La Suisse adopte le dernier paquet de sanctions de l’UE interdisant les importations de fer et d’acier en provenance de Russie

448
0

Toutefois, elle n’interdira pas le contenu de Sputnik et de Russia Today (RT).

Marrakech, 25 Mar. (Maroc-Actu) –

Le gouvernement suisse a adopté vendredi le dernier train de sanctions de l’Union européenne (UE) contre la Russie en représailles à l’invasion de l’Ukraine. Il a notamment interdit l’importation de fer et d’acier en provenance ou originaires du pays eurasien.

Selon un communiqué, l’approbation des sanctions par le gouvernement signifie la mise en œuvre de la décision de l’exécutif d’adopter également la dernière série de sanctions, prise le 18 mars. Les sanctions entreront en vigueur à 23h00 ce vendredi.

Lire aussi:  Ukraine - L'UNICEF et l'OMS demandent à l'unisson l'arrêt immédiat des attaques contre les installations médicales en Ukraine

Dans le cadre du paquet approuvé, l’exportation de biens destinés au secteur de l’énergie et de services connexes est interdite. Les investissements en capital et l’octroi de prêts ou d’autres financements aux entreprises du secteur de l’énergie sont également interdits.

En outre, l’exportation vers la Russie de produits de luxe et d’articles destinés à la navigation maritime a été interdite. Dans le secteur financier, les transactions avec certaines entreprises publiques et la fourniture de services de notation sont également interdites.

Lire aussi:  UE - Bruxelles est "préoccupée" par le fait que l'Andalousie poursuive l'expansion de l'irrigation à Doñana.

Le gouvernement a également approuvé certaines exemptions de sanctions financières à des fins humanitaires, dans le but de faciliter les relations commerciales nécessaires au travail des organisations humanitaires.

D’autre part, le gouvernement suisse a fait part de sa décision de ne pas interdire le contenu de Sputnik et de Russia Today (RT). Tout en reconnaissant que ces chaînes sont des « outils de propagande et de désinformation dirigés par la Russie », le gouvernement estime que « contrer les déclarations fausses et nuisibles par des faits est plus efficace que de les interdire ».

Article précédentLe Joker grotesque de Batman montre son visage dans une scène supprimée d’Arkham (VIDEO)
Article suivantVive la Moto 2022 attirera 120 exposants et 500 marques à l’Ifema Madrid