Accueil L'International Ukraine – Les États-Unis ajoutent 400 noms à la liste des sanctions...

Ukraine – Les États-Unis ajoutent 400 noms à la liste des sanctions et s’ouvrent à l’accueil de 100 000 réfugiés ukrainiens

908
0

Marrakech, 24 Mar. (Maroc-Actu) –

Le gouvernement américain a annoncé des sanctions à l’encontre de 400 citoyens et entités russes en représailles à l’offensive militaire lancée il y a un mois en Ukraine, un pays qu’il s’est engagé à continuer d’aider en fournissant davantage d’aide humanitaire et en accueillant jusqu’à 100 000 réfugiés.

Ces nouvelles mesures s’inscrivent dans le cadre de la visite du président américain Joe Biden en Europe et sont le résultat d’une « coordination historique » avec d’autres blocs alliés tels que l’UE et le G7, selon la Maison Blanche. Les sanctions, a-t-elle expliqué, sont « sans précédent », tant par leur portée que par la rapidité avec laquelle elles ont été adoptées.

Lire aussi:  L'Union africaine souligne que le fait de refuser aux migrants africains le droit de traverser la frontière en Ukraine est raciste

La nouvelle « liste noire » comprend 328 députés de la Douma russe et de l’organe législatif lui-même, ainsi que des oligarques tels que Herman Gref, chef de la Sberbank, et Genadi Timchenko. Washington épingle également 48 grandes entreprises publiques liées à l’industrie de la défense.

« Tant que le président (Vladimir) Poutine poursuit cette guerre, les États-Unis et leurs alliés sont déterminés à faire en sorte que le gouvernement russe ressente les effets de nos actions économiques actuelles et futures », prévient la Maison Blanche, qui prévoit un effondrement de l’économie russe d’au moins 15 % d’ici 2022. L' »effondrement économique », ajoute-t-il, pourrait ramener la Russie 15 ans en arrière.

Sur le plan humanitaire, l’administration de M. Biden a promis une aide de plus d’un milliard de dollars, dans le cadre d’un partenariat à l’échelle des États-Unis dans la région. En fait, elle a exprimé sa volonté d’accueillir 100 000 réfugiés, même si elle « espère que de nombreux Ukrainiens choisiront de rester en Europe, près de leurs familles et de leurs foyers ».

Lire aussi:  Canada - Les États-Unis offrent à Trudeau de l'aide pour mettre fin à l'impasse à la frontière canadienne

Les efforts des États-Unis comprennent également des mesures en faveur de la démocratie et de la responsabilisation des crimes de guerre prétendument commis par la Russie, avec un observatoire spécifique destiné à recueillir des informations afin que les autorités russes puissent être tenues responsables à l’avenir des abus qu’elles commettent en Ukraine.

Article précédentMaroc-Actu.-Instagram modifie son flux pour afficher les derniers messages de ses comptes favoris.
Article suivantLa perception de la taxe d’immatriculation diminue de 1,3 % depuis le début de l’année malgré l’augmentation des ventes