Accueil L'International Ukraine – Zelenski se rend en bateau dans l’est de l’Ukraine pour...

Ukraine – Zelenski se rend en bateau dans l’est de l’Ukraine pour superviser une opération militaire.

686
0

Il assure que « tous les pays » ne sont pas favorables à l’inclusion de Kiev dans l’OTAN.

Marrakech, 17 févr. (Maroc-Actu) –

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky s’est rendu jeudi en bateau dans la région de Donbas, dans l’est de l’Ukraine, où une opération militaire est menée par les forces ukrainiennes.

Dans un message posté sur son compte Instagram, le dirigeant ukrainien a indiqué qu’il se « dirigeait vers la zone où se déroule l’opération » pour superviser les mouvements, en pleine montée des tensions avec la Russie.

Il a également publié une photo où il apparaît avec le secrétaire du Conseil national de sécurité et de défense, Alexei Danilov, devant une carte. « Nous nous familiarisons avec l’ordre des patrouilles de combat et le système de protection des frontières de l’État », a-t-il souligné.

Lire aussi:  Afghanistan : confirmation de la libération de quatre militantes afghanes détenues par les talibans

Plus tôt dans la journée de jeudi, M. Zelensky a déclaré que  » tous les pays  » de l’OTAN ne souhaitent pas que l’Ukraine rejoigne l’alliance, selon l’agence de presse Unian.

À cet égard, il a également exclu la possibilité de soumettre l’adhésion à l’OTAN à un référendum. « La question de l’OTAN est l’une de celles par lesquelles une pression est exercée sur l’Ukraine. La question principale est l’indépendance de l’Ukraine et son choix indépendant sur n’importe quelle question, et l’Ukraine se bat pour son droit de le faire depuis de nombreuses années », a-t-il souligné.

Lire aussi:  AI confirme qu'au moins deux personnes ont été tuées dans une attaque au missile balistique près d'un hôpital en Ukraine

Il a ainsi souligné que l’Ukraine a choisi la voie de l’adhésion à l’OTAN pour « le bien de sa sécurité » et a rappelé qu’elle « avance dans cette direction depuis longtemps ».

M. Zelenski a indiqué que la Russie se sert de cette question « comme d’une excuse » pour son déploiement militaire le long des frontières de l’Ukraine, ce à quoi « certains pays européens jouent le jeu ». « Mais il n’y a pas besoin de le tordre. Après tout, ce sont nos territoires qui ont été occupés, c’est l’armée qui se tient à nos frontières », a-t-il insisté.

Article précédentDes DJ de renommée mondiale et des stars de la musique électronique se réunissent à l’Abarset, à Grandvalira.
Article suivantMaxus (Saic) lance l’Euniq 5, son break électrique à sept places, sur le marché espagnol.