Accueil L'International Afrique du Sud – L’opposition sud-africaine dépose une motion de défiance contre...

Afrique du Sud – L’opposition sud-africaine dépose une motion de défiance contre le gouvernement du président Ramaphosa

639
0

Marrakech, 14 févr. (Maroc-Actu) –

Le principal parti d’opposition sud-africain, l’Alliance démocratique (DA), a déposé lundi une motion de censure contre le gouvernement du président Cyril Ramaphosa, en réponse au débat sur l’état de la nation de la semaine dernière.

Le leader de la DA, John Steenhuisen, a remis en question les promesses faites jeudi par Ramaphosa de réformer l’économie en partenariat avec le secteur privé et a accusé le président de s’appuyer sur des personnes extérieures pour faire passer les mesures.

« Aujourd’hui, je dépose une motion de censure, non pas du président, mais de l’ensemble du cabinet », a déclaré Steenhuisen devant l’Assemblée sud-africaine, où il a demandé le renvoi de tous les ministres du gouvernement, selon le journal local « Mail & Guardian ».

Lire aussi:  L'ancien président bolivien Carlos Mesa déplore "l'extrême affaiblissement" de la démocratie dans le pays

« S’il ne vous est pas possible de faire ce qu’il faut pour le peuple sud-africain, alors nous vous soulagerons de ce fardeau et nous laisserons cette maison les renvoyer », a déclaré M. Steenhuisen sous les applaudissements des autres membres de son parti, la deuxième force la plus importante de la Chambre d’assemblée.

M. Steenhuisen a accusé M. Ramaphosa de maintenir l’économie sud-africaine dans des « sables mouvants » et a mis en doute la validité de ses promesses de changement, car il « continue d’insister pour déployer des loyalistes du parti, mais des loyalistes inadéquats, dans tous les coins de l’État » afin de ne pas « contrarier » le Congrès national africain (ANC) au pouvoir.

Lire aussi:  Ukraine - Trump qualifie l'invasion russe d'"holocauste" et exhorte Poutine à cesser son agression

La motion de défiance de l’opposition intervient après que le président Ramaphosa a annoncé jeudi dernier une série de réformes fiscales et économiques visant à faciliter l’investissement privé, en nommant Sipho Nkosi, ancien PDG de la compagnie minière Exxaro, pour diriger la restructuration.

« Nous avons constaté qu’il y a trop de réglementations dans l’économie de notre pays qui sont compliquées, coûteuses et difficiles à respecter. Nous nous efforçons maintenant d’améliorer l’environnement commercial des entreprises de toutes tailles en réduisant les formalités administratives », a expliqué M. Ramaphosa.

Article précédentMaroc-Actu – Le projecteur laser 4K CineBeam de LG, doté d’un écran de 100 pouces et d’une portée ultra-courte, arrive en Espagne à partir de 2 999 €.
Article suivantMaroc-Actu.-Opera introduit des adresses web basées sur des emojis