Accueil L'International Ukraine – L’OTAN avertit que la Russie est toujours prête à envahir...

Ukraine – L’OTAN avertit que la Russie est toujours prête à envahir l’Ukraine après avoir reconnu les régions rebelles

842
0

BRUXELLES, 22 févr. (Maroc-Actu) –

L’OTAN a envoyé mardi un message d’avertissement selon lequel la Russie reste prête à envahir l’Ukraine après avoir reconnu les régions rebelles de Donetsk et de Louhansk.

C’est ce qu’a réaffirmé le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, après avoir assuré que la concentration militaire se poursuit et atteint 150 000 hommes aux frontières ukrainiennes. À ce stade, il a précisé qu’il y a des unités de combat russes à l’extérieur de leurs camps et qu’elles sont prêtes à mener une agression à court terme.

« De nombreuses unités sont déployées en formation de combat. Ils sont sortis de leurs camps, sur le terrain et prêts à attaquer », a averti M. Stoltenberg lors d’une conférence de presse tenue à l’issue d’une réunion d’urgence avec l’ambassadrice de l’Ukraine auprès de l’OTAN, Natalia Galibarenko.

L’ancien premier ministre norvégien a souligné que certains signes indiquent que Moscou continue de planifier une attaque « à grande échelle » contre le pays voisin et a déclaré qu’avec l’envoi éventuel de troupes russes dans les régions séparatistes, le Kremlin « est passé de tentatives secrètes de déstabilisation de l’Ukraine à une action militaire ouverte ». « Il s’agit d’une grave escalade de la part de la Russie et d’une violation flagrante du droit international », a-t-il déclaré.

Lire aussi:  Ukraine - Les États-Unis affirment que l'OTAN n'est pas disposée à imposer une zone d'exclusion aérienne en Ukraine

En ce sens, il a réaffirmé que l’incursion russe dans le Donbas signifie une « invasion » de l’Ukraine, tout en précisant que le pays est envahi depuis 2014, lorsque la Russie a annexé la péninsule de Crimée et soutenu les séparatistes pro-russes dans l’est du pays.

En tout état de cause, et après avoir réitéré la condamnation par l’Alliance atlantique de la reconnaissance par la Russie des entités séparatistes ukrainiennes en tant qu' »États indépendants », le chef politique de l’OTAN a appelé au calme, indiquant qu' »il n’est jamais trop tard » pour éviter une guerre. « Nous appelons la Russie à faire marche arrière, à désamorcer la crise et à reprendre la voie du dialogue », a-t-il déclaré sur un ton conciliant.

Lire aussi:  La Russie et l'Ukraine confirment une nouvelle série de pourparlers en tête-à-tête au début de la semaine prochaine

« Nous exhortons la Russie dans les termes les plus forts à choisir la voie de la diplomatie. C’est le moment le plus dangereux pour la sécurité européenne depuis une génération », a-t-il déclaré, proposant à nouveau à Moscou de reprendre les négociations avec l’OTAN sur les questions de sécurité.

M. Stoltenberg a également salué la réaction des alliés, qui ont imposé des sanctions économiques et politiques à la suite des mesures prises par les autorités russes. Il s’est notamment félicité de la décision de l’Allemagne de ne pas poursuivre la certification du gazoduc « Nord Stream 2 ».