Accueil Economie Appels du Sommet arabe de l’entrepreneuriat à combler le déficit de financement...

Appels du Sommet arabe de l’entrepreneuriat à combler le déficit de financement des petites et moyennes entreprises et à leur permettre d’innover et de se développer

492
0

La Secrétaire générale adjointe des Nations Unies et Secrétaire exécutive de la CESAO, Rula Dashti, a appelé, avant mardi, à Marrakech, à la nécessité d’établir des modèles financiers innovants dans la région arabe, pour combler le déficit de financement des petites et grandes entreprises. moyennes entreprises et leur permettre d’innover et de se développer.
Dashti a estimé, dans son discours, lors de la première journée des travaux du deuxième Sommet arabe sur l’entrepreneuriat pour le monde 2023, au Maroc, organisé par la Commission économique et sociale des Nations Unies pour l’Asie occidentale (CESAO), en coopération avec le ministère de l’Inclusion Économique, des Petites Entreprises, de l’Emploi et des Compétences au Royaume du Maroc et un certain nombre de… Les partenaires locaux et régionaux (considéré) que la responsabilité incombe non seulement aux institutions financières, mais aussi aux décideurs politiques.
Pour sa part, le président du conseil d’administration du Programme de développement du Golfe arabe (AGFUND), Abdulaziz bin Talal bin Abdulaziz Al Saud, a expliqué que les petites et moyennes entreprises constituent une composante majeure des économies et des sociétés, estimant que ce secteur doit recevoir une attention à la hauteur de sa contribution aux économies de la région et à la vie de ses habitants. .
Le même porte-parole a déclaré que le programme « AGFUND » a un retour significatif en matière de développement grâce aux petites banques qu’il a créées pour que les pauvres puissent établir des projets en fonction de leurs capacités, et grâce à son soutien aux petites et micro-entreprises et à l’intégration des segments faibles et marginalisés. dans le système financier et le processus de développement, et le résultat a été que les pauvres sont passés du statut de demandeurs d’emploi. Contribuer à créer des opportunités d’emploi pour d’autres, dont beaucoup sont devenus entrepreneurs, en ajoutant que travailler sur l’inclusion financière est essentiel pour réaliser le programme de développement et d’inclusion sociale.
L’ouverture comprenait un discours du ministre de l’Inclusion économique, des Petites Entreprises, de l’Emploi et des Compétences, Younis Al-Sakuri, dans lequel il a souligné que les petites et moyennes entreprises sont celles qui ont le plus souffert des conditions dans lesquelles la région s’est retrouvée. ont traversé la pandémie de Covid-19 parce qu’ils n’y étaient pas préparés et ont dû trouver par eux-mêmes les moyens qui leur permettraient d’avancer.
Skouri a ajouté que l’avenir du Maroc réside dans la création de réelles opportunités pour les entrepreneurs tout en maintenant un équilibre entre deux types de travail : les investissements majeurs nécessaires pour diversifier les sources de l’économie, et l’entrepreneuriat afin de les orienter vers des secteurs de haute qualité et de valeur.
Al-Sakuri a conclu en disant que s’il n’est pas possible de créer l’environnement d’investissement nécessaire aux projets, il est nécessaire d’augmenter la mise en réseau des énergies et de s’appuyer sur davantage d’institutions de premier plan afin d’ouvrir de nouveaux horizons aux jeunes.
Le deuxième Sommet de l’entrepreneuriat du monde arabe 2023 à Marrakech, au Maroc, vient affronter les défis qui entravent de nombreuses économies arabes, notamment avec les crises mondiales et régionales de la période récente et leurs effets négatifs sur les entrepreneurs.
Le deuxième sommet, organisé sous le titre « De la résilience à la prospérité », rassemble plus de 1 300 participants, dont des entrepreneurs des pays arabes, des investisseurs, des influenceurs du monde des affaires, des décideurs politiques, des experts économiques et des représentants d’organisations intergouvernementales, d’organisations non gouvernementales et donateurs. Discuter et améliorer les opportunités d’entrepreneuriat dans la région arabe et échanger des expériences dans ce domaine.
Le sommet se poursuivra jusqu’au 14 décembre et vise à renforcer les partenariats et à offrir des opportunités de développement aux petites et moyennes entreprises en encourageant les entrepreneurs, en proposant des programmes spécifiques pour renforcer les capacités des agences gouvernementales et en impliquant les pays arabes dans l’élaboration de cadres améliorés pour les politiques liées aux petites et moyennes entreprises, dans le but de renforcer la croissance économique. Complet et durable.
L’ordre du jour du sommet comprend des ateliers consacrés au dialogue politique pour discuter des défis et opportunités les plus importants auxquels sont confrontés les gouvernements arabes dans le domaine de l’entrepreneuriat et du renforcement des aspects de flexibilité et de résilience pour parvenir à la croissance et à la prospérité.

Lire aussi:  OLAND GROUP ouvre quatre nouvelles lignes pour la production de fromage fondu

Déclaration d’aujourd’hui de l’envoyé à Marrakech
Abdel Samad, Dunedin

Marrakech, 2023-12-13 18:35:01 (Maroc-Actu) –

Article précédentLe lancement du Festival International du Film de la Mémoire Partagée à Nador
Article suivantLancement du programme de « redynamisation » du secteur rural par la création d’opportunités d’emploi et d’entrepreneuriat dans le secteur agricole et semi-agricole dans la région Fès-Meknès.