Accueil Economie Bank Al-Maghrib révèle une augmentation du pourcentage de créances douteuses au cours...

Bank Al-Maghrib révèle une augmentation du pourcentage de créances douteuses au cours du premier trimestre 2023

293
0

Bank Al-Maghrib a indiqué que les créances en souffrance ont augmenté de 5,2% et que le taux d’encours des crédits bancaires a atteint 8,7% au cours du premier trimestre 2023.
Bank Al-Maghrib a indiqué dans son rapport sur la politique monétaire, rendu à l’issue de la deuxième réunion trimestrielle de son conseil d’administration pour l’année 2023, qu’elle a augmenté de 9,1% pour les entreprises non financières privées et de 0,6% pour les ménages, au taux de 12,2%. pour cent et 9,0 pour cent. 7 pour cent, respectivement.
La même source a indiqué que, quant aux crédits accordés au secteur non financier par les sociétés financières autres que les banques, leur taux de croissance a ralenti de 6,8% à 4,7%.
Cette évolution reflète principalement le ralentissement de la croissance des prêts accordés par les sociétés de financement à 3,6%, ceux distribués par les banques étrangères à 13,1% et les prêts accordés par les associations de microcrédit à 2%.
Les dernières données disponibles pour le mois d’avril indiquent une croissance annuelle du crédit bancaire de 5,6%, dont une baisse du rythme de croissance des crédits au secteur non financier à 5,3% et une accélération des crédits alloués aux sociétés financières à 7,5%. pour cent.
S’agissant des blocs d’emplois liquides, il a poursuivi sa décroissance avec une baisse de 15,7%, reflétant la poursuite de la baisse des OPC de 19,7 à 28,3%, des bons du Trésor négociables de 3,5 à 7,8% et des OPC. La part collective et les valeurs diversifiées de 11,3 à 18,4 pour cent.

Lire aussi:  Organisation de la première session du « Maroc pour l'investissement et l'entrepreneuriat » à Paris

Marrakech, 2023-06-22 18:09:14 (Maroc-Actu) –

Article précédentForum.. L’amélioration de la compétitivité du secteur marchand dépend de la bonne utilisation des moyens technologiques
Article suivantDes perspectives de régulation des monnaies numériques à la lumière des disparités économiques à travers le monde ???