Accueil L'International Décès du comédien argentin Enrique Pinti.

Décès du comédien argentin Enrique Pinti.

830
0

Marrakech, 27 Mar. (Maroc-Actu) –

L’acteur, dramaturge et comédien argentin Enrique Pinti est décédé tôt dimanche matin au Sanatorium Otamendi de Buenos Aires, où il était hospitalisé avec un pronostic délicat depuis début mars en raison d’une décompensation causée par un diabète sévère et des problèmes circulatoires dans les jambes, rapporte la presse argentine.

Pinti avait 82 ans et laisse derrière lui une vaste carrière de plus de six décennies dans le monde de la comédie et du théâtre, avec des événements marquants tels que le spectacle « Salsa criolla », qui a été à l’affiche pendant dix années interrompues pour donner une vision humoristique de l’histoire de l’Argentine.

Lire aussi:  Andorre - Le syndic général d'Andorre appelle à "soigner" la démocratie à l'occasion de la Journée de la Constitution

Il a été hospitalisé d’urgence et sérieusement le 5 mars au Sanatorium d’Otamendi, souffrant d’un diabète sévère et de problèmes circulatoires dans les jambes. Bien que son état se soit amélioré depuis, il n’a pas pu se rétablir définitivement et est décédé tôt ce matin.

L’humoriste est né le 7 octobre 1939 à Buenos Aires et a eu un long curriculum qui l’a mené à la télévision, à la radio, au théâtre, au cinéma, à la littérature – il a écrit treize livres depuis 1990 – et à la musique, toujours accompagné de sa vitesse verbale inhabituelle et acérée.

Lire aussi:  Pérou - Le Pérou demande la présence de l'OEA dans le débat sur la motion de censure contre le Président Castillo

Au théâtre, il s’est consacré à des pièces pour enfants et pour adultes, écrivant, mettant en scène et jouant, et ses monologues humoristiques ont fait de lui l’un des pionniers de l’humour monologué sur la scène argentine.

Article précédentEduardo Cortezón, nouveau directeur des ventes de BMW Group Espagne
Article suivantPlastic Omnium achète l’activité d’éclairage automobile d’AMS Osram Group pour 65 millions de dollars.