Accueil Auto/moto Faconauto estime que jusqu’à 7 500 emplois pourraient être perdus dans le...

Faconauto estime que jusqu’à 7 500 emplois pourraient être perdus dans le secteur d’ici 2022.

662
0

Marrakech, 21 févr. (Maroc-Actu) –

La Fédération des associations de concessionnaires automobiles (Faconauto) estime qu’entre 5 000 et 7 500 personnes du secteur pourraient perdre leur emploi si les prévisions de ventes sur le marché espagnol ne sont pas atteintes d’ici 2022.

C’est ce qu’a indiqué le président de l’association, Gerardo Pérez, qui a expliqué que pour cette année, ils ont réduit les prévisions de ventes, s’attendant à atteindre 870 000 unités enregistrées, bien en dessous de ce qui est considéré comme une  » année normale « , lorsque les ventes dépassent un million d’unités.

Les concessionnaires ont clôturé l’année 2021 avec 152 225 emplois, soit une baisse de 0,8 % par rapport à l’année précédente, malgré les problèmes de stocks dus à la crise des micropuces et l’instabilité découlant de la pandémie.

Ils ont également réalisé un chiffre d’affaires de 36,163 milliards d’euros l’an dernier, soit une légère augmentation de 0,7 % par rapport aux 35,895 milliards d’euros de 2020.

Par domaines d’activité, celui qui a le plus souffert est celui des véhicules neufs, avec une baisse du chiffre d’affaires de 5,4 %, tandis que l’après-vente et les véhicules d’occasion ont progressé respectivement de 13 % et 11 %, retrouvant ainsi les niveaux d’avant la pandémie.

Lire aussi:  Maxus (Saic) lance l'Euniq 5, son break électrique à sept places, sur le marché espagnol.

Pendant ce temps, la rentabilité des réseaux de concessionnaires était de 1 %, comme en 2020, tandis qu’ils s’attendent à ce qu’elle passe à 2 ou 3 % d’ici 2022, considérant que l’année dernière, les réseaux de certains constructeurs ont dépassé 1,5 % dans une « situation difficile ».

Cependant, M. Pérez a souligné qu’avec les estimations de ventes pour cette année, il sera difficile à la fois de maintenir l’emploi, comme ils l’ont fait cette année, et d’augmenter la rentabilité du réseau de concessionnaires.

C’est pourquoi il s’est dit préoccupé par l’évolution du marché et par la possibilité que des niveaux aussi bas d’enregistrement et de commandes deviennent « chroniques », en partie à cause de l’augmentation de la taxe d’enregistrement.

« Le prix moyen d’une voiture a augmenté d’environ 1 000 euros, autrement dit, cela a eu un impact très négatif. La voiture ne peut plus supporter de taxe », a-t-il dit.

L’AVENIR DES CONCESSIONNAIRES

Le président de Faconauto a indiqué, en tout état de cause, que l’évolution de l’emploi dans le secteur automobile dépendra de deux facteurs clés : un marché robuste et une réforme fiscale, comme la création d’un nouveau cadre garantissant la sécurité juridique du secteur et la progression vers un nouveau système fiscal.

Lire aussi:  Stellantis prévoit de doubler ses revenus pour atteindre 300 milliards par an d'ici à 2030.

« Les concessionnaires sont des entrepreneurs prêts à investir là où il y a un avenir et une opportunité, mais actuellement, l’insécurité qu’ils connaissent dans des domaines clés entrave la continuité de ces investissements », a-t-il souligné concernant la sécurité juridique du secteur.

Faconauto considère qu’il est urgent de modifier la fiscalité du secteur, car c’est le moyen le plus utile pour encourager le renouvellement du parc automobile, stimuler la demande et accélérer ainsi la décarbonisation de la mobilité.

Dans ce sens, l’association a indiqué que, sans la participation de toutes les technologies, sans un marché fort, il sera impossible d’atteindre l’objectif fixé par le plan national intégré pour l’énergie et le climat, à savoir 3 millions de véhicules électriques circulant sur les routes espagnoles.

En 2030, plus précisément, selon ses prévisions, dans le meilleur des cas, avec une évolution normale du marché, il n’y aura que 1,2 million de véhicules électriques en Espagne dans huit ans. En outre, M. Pérez estime que les fonds européens seront « essentiels » pour les PME en matière de numérisation.

Article précédentJapon – Le Japon annule 683 trajets en train et 134 vols en raison de la neige à Hokkaido
Article suivantSoixante ans après le vol spatial de John Glenn