Accueil Divertissements Festival International de Théâtre Universitaire de Casablanca en sa trente-quatrième session

Festival International de Théâtre Universitaire de Casablanca en sa trente-quatrième session

392
0

Les détails de la 34e édition de cet événement culturel, organisé annuellement par la Faculté des lettres et des sciences humaines du Msic, et qui se déroulera du 23 au 28 juillet, ont été présentés lors d’une conférence de presse récemment organisée par l’administration du Festival international de théâtre universitaire à Casablanca.
Dans l’intervention du président du festival, Abdelkader Kankai, il a déclaré que cette session porte le slogan « Recréer le théâtre », et ce slogan s’inscrit dans le contexte des effets que la pandémie de Corona a eu sur le mouvement culturel et artistique en général et sur scène en particulier. Et puis essayer d’ouvrir une discussion sur l’avenir à la lumière des développements que le monde connaît. Dans ce contexte, il a invoqué l’initiative des artistes qui visait à coexister avec la nouvelle situation imposée par la pandémie.
Il a également mentionné que l’existence d’un événement culturel de cette envergure est la preuve que l’université va bien, qu’elle se caractérise par son dynamisme et son ouverture, et qu’elle s’implique constamment dans le développement, l’encadrement et la formation des jeunes, pour plus de culture rayonnement de l’université.
Le responsable du festival s’est arrêté sur le programme culturel de cette session, rappelant au début de son allocution sa richesse, sa diversité et sa distinction avec la participation de pays de tous les continents. Il a également indiqué que cette session sera en présence totale, avec un pourcentage de 95%, en mettant l’accent sur la participation intense de groupes de théâtre de différents continents, d’Asie : Corée du Sud, Bangladesh et Indonésie. Depuis l’Europe : Allemagne, Italie, Espagne. D’Afrique : Cameroun, Sénégal. Du monde arabe : Tunisie, Egypte, Sultanat d’Oman. D’Amérique : Uruguay, Mexique, Etats-Unis d’Amérique, en plus du Maroc pays organisateur, représenté par la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de Benmicik, la Faculté des Sciences de Benmicik, l’Ecole Supérieure de Commerce et de Gestion Ain Sebaa et la faculté de droit de Marrakech.
Puis il a évoqué le programme de la cérémonie d’ouverture, notant qu’elle se distinguera par la présentation d’une représentation théâtrale de la Troupe Arkoun de
Maroc, intitulé « Another Sky » par le réalisateur Mohamed Al-Hur, et ce spectacle traite de certains détails de la crise de la vie conjugale, et en cela est une expression de « l’ouverture du festival au secteur professionnel du théâtre, en particulier dans la partie qui croit à la recherche et à l’expérimentation, et à cette ouverture seront honorés des acteurs théâtraux du Maroc : Abdel Le dieu est urgent, les étoiles de la fleur, Zainab Al-Najem, Mustafa Khalili, le créateur italien Fabio Omudi, directeur général de l’Académie of Arts et l’Académie de théâtre de Rome, en plus de plusieurs segments artistiques et scientifiques que le festival considère comme une expression de la vitalité de l’université.
Parallèlement aux représentations théâtrales, qui seront jugées par des experts marocains et français dirigés par Fahr El Kettani, qui seront présentées tout au long des jours du festival dans un ensemble d’espaces culturels : l’espace d’Abdallah Laroui à la Faculté des Lettres de Benmik, les véhicules culturels de Moulay Rachid, Mohamed Zafzaf et Sidi Belyout, et l’espace des arts vivants, un ensemble d’ateliers de formation sera organisé. Les effectifs théâtraux atteignent huit, sous la direction d’artistes du Maroc et de plusieurs autres pays, afin de permettre au public de bénéficier d’écoles internationales, au niveau des technologies modernes employées dans la représentation théâtrale et dans les arts voisins tels que la vidéo et le cinéma.
En outre, une cérémonie de signature de playbooks du Mexique et de deux publications du jeune dramaturge pauvre sera organisée.
En plus d’une table ronde centrée sur la recréation du théâtre à la lumière des changements que connaissent notre environnement et le monde en général, suite à la pandémie de Corona, qui a changé un ensemble de concepts qui ont eu un impact clair et fort sur la pratique théâtrale et le arts en général.
L’interventionniste n’a pas manqué de souligner que les conditions de préparation du festival n’étaient pas faciles, non pas en termes de capacités matérielles, mais en termes de gestion liée aux effets de la pandémie.
Les directeurs artistiques du festival, Fattah Al-Dawri et Hisham Zain Al-Abidin, et membre du comité d’organisation, Majid Al-Sadaty, ont également participé à ce symposium. Concernant le développement de la pratique théâtrale.

Lire aussi:  La série primée Wallander de Kenneth Branagh et Tom Hiddleston arrive sur Pluto TV

< Abdelali Barakat

Marrakech, 2022-07-17 19:23:27 (Maroc-Actu) –

Article précédentUne campagne électronique réclame une baisse du prix du diesel à 7 dirhams et de l’essence à 8 dirhams, et réclame le départ d’Akhannouch
Article suivantL’ouverture de la première succursale des restaurants Dunkin’ dans la ville de Casablanca