Accueil L'International Guindos a reçu 361 140 euros en tant que vice-président de la...

Guindos a reçu 361 140 euros en tant que vice-président de la BCE en 2021.

715
0

Mme Lagarde a reçu un salaire de base de 421 308 euros en tant que présidente de la BCE.

Marrakech, 17 févr. (Maroc-Actu) –

Le salaire de Luis de Guindos en tant que vice-président de la Banque centrale européenne (BCE) a atteint 361 140 euros bruts en 2021, une rémunération qui représente une augmentation annuelle de 1,27% par rapport aux 356 604 euros versés l’année précédente au deuxième cadre de la banque centrale, comme l’a indiqué l’institution.

Quant à la présidence de la BCE, poste occupé par Christine Lagarde, le salaire de base annuel s’est élevé l’an dernier à 421 308 €, soit une hausse de 1,27 % par rapport aux 416 016 € de 2020.

Les salaires des autres membres du conseil d’administration de la BCE qui sont restés en fonction toute l’année (Philipp Lane, Fabio Panetta et Isabel Schnabel) se sont élevés à 300 936 € par an, contre 297 156 € en 2020.

Lire aussi:  Le bureau du procureur russe propose de déclarer Meta "organisation extrémiste".

La rémunération de base des membres du conseil de la BCE a ainsi dépassé pour la première fois 2 millions d’euros en 2021, contre 1,94 million d’euros en 2020 et 1,87 million d’euros en 2019.

Andrea Enria a également reçu une rémunération annuelle de base de 300 936 € en 2021 pour son travail en tant que président du conseil de surveillance de la BCE.

La BCE a précisé que les dirigeants de la BCE et les membres du conseil de surveillance reçoivent un salaire de base et une indemnité de résidence. Toutefois, le président de la BCE dispose d’une résidence officielle appartenant à la BCE au lieu d’une indemnité de résidence.

En outre, les membres du directoire de la BCE et le président du conseil de surveillance reçoivent également une indemnité de représentation.

Lire aussi:  AMP - Ukraine - La milice de Donetsk revendique deux morts dans les attaques ukrainiennes sur la région de Donbas.

« Conformément aux dispositions des conditions d’emploi du personnel de la Banque centrale européenne, les membres du directoire et du conseil de surveillance ont droit à des indemnités pour résidence, enfants et éducation, en fonction de leur situation individuelle », a expliqué la Banque centrale européenne.

Elle a ajouté que les avantages salariaux sont soumis à l’imposition de l’UE et aux déductions pour les cotisations de retraite, d’assurance maladie et d’assurance accident, tandis que les allocations salariales ne sont pas soumises à l’imposition et ne comptent pas pour la retraite.

En 2021, les indemnités salariales versées aux membres du Directoire et du Conseil de surveillance et les contributions de la BCE à l’assurance maladie, soins de longue durée et accidents se sont élevées à 1,09 million d’euros, contre 1,2 million en 2020.

Article précédentA Quiet Place 3 sera dans les salles en 2025
Article suivantCitroën va cesser la production de la C1, après en avoir vendu plus de 1,2 million d’unités depuis 2005