Accueil Divertissements Hommage à l’artiste Abbas Farrak à Agadir

Hommage à l’artiste Abbas Farrak à Agadir

361
0

A l’ouverture de la deuxième session des Journées du Cinéma Marocain le jeudi soir 11 mai 2023, à la salle de cinéma Sahara d’Agadir, l’artiste Abbas Farrak a reçu un honneur digne de son statut d’acteur, scénariste et réalisateur qui a beaucoup donné au théâtre, au cinéma et à la télévision de notre pays, par le Noureddine Al-Sayel Film Club, organisateur de cet événement. artistique. Cette cérémonie d’hommage, à laquelle ont pris part des représentants de la communauté du terroir de la capitale de Sousse et un groupe d’artistes, d’intellectuels, de collectivistes et autres, a été marquée par des paroles et des témoignages de circonstance et la remise de cadeaux symboliques, dont un portrait de l’artiste Mohamed Oushak.
Le professeur Abbas Farrak est l’une des personnalités marocaines les plus connues du théâtre, de la télévision et du cinéma, notamment dans les villes de Marrakech et d’Agadir. Il a accumulé une expérience considérable qui a dépassé un demi-siècle dans les domaines du diagnostic, de l’écriture de scénarios, de la production, de la réalisation et de la lutte politique et des droits de l’homme.
Sa carrière artistique débute en 1965 à Marrakech, sa ville natale, dans le théâtre amateur avec l’Association des Jeunes Al-Hamra et la Troupe Atlas, qui comprend des acteurs devenus plus tard adultes du calibre de Muhammad Hassan Al-Jundi, Abdullah Al-Amrani, Ahmed Al-Ammari et sa femme, Malika Al-Ammari…, avant de fonder la troupe de théâtre. Al-Talaei, à travers lequel il a interprété de nombreuses pièces. Il s’est également tourné vers le domaine audiovisuel et a personnifié différents rôles dans certaines œuvres télévisuelles, comme la série « Les portes de la fenêtre » (1998) de Mustafa Faker, le film « Ibn Al-Snow » (2002) de Muhammad Al-Garmali, et la série « Saqr Quraish ». (2002) et « Kings of Sects » (2005) du regretté réalisateur syrien Hatem Ali… Il a également écrit le scénario du film « Al-Abbasiya » réalisé par Khaled Al-Ibrahimi. Il a écrit et réalisé quelques téléfilms et participé au diagnostic de leurs rôles, notamment « Les Racines des éléments », « Bazdaz » et « Underground Men »… Cela s’ajoute à sa participation en tant qu’acteur dans certains films marocains et étrangers.
Parmi ses nombreuses pièces de théâtre, on citera par exemple, mais sans s’y limiter : « Le temps des contradictions », « Potins au cimetière », « La Gare »…
Il convient de noter que le professeur Abbas Farraq a déjà été arrêté en raison de ses luttes politiques et pour les droits de l’homme dans les années de plomb et a été libéré avec une grâce royale. Il a également passé près de trois décennies dans la ville d’Agadir, en vertu de son travail là-bas en tant qu’employé de l’Office régional des investissements agricoles de Souss-Massa, et après sa retraite, il est retourné à Mascate. Sa tête est Marrakech.

Lire aussi:  Courtney Cox confirme son retour dans Scream 6

Ahmad Sigilmasi

Marrakech, 2023-05-17 18:17:23 (Maroc-Actu) –