Accueil Economie La Banque africaine de développement injecte 1 milliard de dollars pour soutenir...

La Banque africaine de développement injecte 1 milliard de dollars pour soutenir l’économie

500
0

La Banque africaine de développement a annoncé la mobilisation de plus d’un milliard de dollars de financements sur les deux prochaines années pour accompagner le Maroc dans la mise en œuvre de ses plans stratégiques de décollage économique, de renforcement de sa capacité d’adaptation au changement climatique et de promotion de la relance post-pandémique.
A l’issue d’une visite de travail dans le Royaume, Beth Dunford, vice-présidente du Groupe de la Banque africaine de développement, chargée de l’agriculture et du développement humain et social, a déclaré : « Dans le contexte de la reprise après le COVID-19 et de la sécheresse généralisée, nous être aux côtés de notre premier partenaire, le Maroc En savoir plus D’un milliard de dollars sur les deux prochaines années pour soutenir les secteurs de l’eau, de l’agriculture, de l’inclusion sociale, du développement humain et des infrastructures.
Selon un communiqué de la Banque africaine de développement, lors de son séjour au Maroc, Mme Dunford a tenu des réunions de haut niveau avec un certain nombre de membres du gouvernement, où elle a rencontré Nizar Baraka, ministre de l’Equipement et de l’Eau, Mohamed Seddiqi, ministre de l’agriculture, de la pêche, du développement rural, des eaux et forêts, et Faouzi Lekjaa, ministre délégué auprès du ministre de l’agriculture. Economie et Finance en charge du budget.
Selon le communiqué, la délégation accompagnant le responsable de la Banque africaine de développement comprenait notamment Mohamed Al-Azizi, directeur général de l’Afrique du Nord, Toda Atsuko, directeur du département des finances agricoles et du développement rural, Martin Freigen, directeur du département des Agriculture et Agro-industrie, et Ashraf Hassan Tarsem, le représentant résident de la Banque au Maroc.
Le communiqué ajoute que les discussions avec les autorités marocaines ont été l’occasion de passer en revue les différents aspects du partenariat, notant que Mme Beth Dunford a souligné les excellentes relations qui existent entre la Banque et le Royaume du Maroc.
« Avec le Maroc, nous avons un partenariat historique depuis plus d’un demi-siècle. Plus de 12 milliards de dollars de financement ont été mobilisés pour plus de 170 opérations », a-t-elle déclaré.
« Notre relation avec la Banque africaine de développement est d’une importance particulière. Nous voulons renforcer notre partenariat pour développer les infrastructures stratégiques et accélérer la dynamique de développement économique et social au Maroc », a déclaré Nizar Baraka dans le communiqué.
Le communiqué cite également Muhammad Siddiqi, louant le « partenariat historique avec la banque, qui a contribué au développement du secteur agricole, de la logique de productivité à la logique de transformation et de transformation, qui lui apporte une haute valeur ajoutée ».
Pour sa part, Faouzi Lekjaa s’est félicité « de l’appui continu apporté par la Banque africaine de développement au Maroc pour mettre en œuvre des réformes structurelles de fond ».
Selon le communiqué, Beth Dunford a salué « la gestion exemplaire par le Royaume des répercussions économiques et sociales de la pandémie de COVID-19, ainsi que sa capacité à sortir avec succès de cette crise ».
Les échanges ont mis en exergue la convergence de vues entre le gouvernement marocain et la Banque africaine, notamment sur l’une des principales priorités de la banque, qui est le plan « Nourrir l’Afrique », qui trouve son écho dans la stratégie agricole du Maroc « Génération verte 2030 », qui vise à développer l’agriculture et le secteur agricole.
Les échanges ont mis en évidence « la volonté commune de soutenir une gestion plus durable et efficace de l’eau, notamment en période de sécheresse, qui a vu la mise en place (cette année) d’un plan exceptionnel de lutte contre la sécheresse doté de plus d’un milliard de dollars ».
Selon le communiqué, le vice-président de la Banque africaine de développement a affirmé : « Cette relation, nous voulons la pousser plus loin. Notre objectif est d’accélérer, d’approfondir et d’élargir la portée de notre partenariat historique », notant les défis, notamment la les défis de la résilience de l’agriculture marocaine aux changements climatiques, et l’efficacité de l’agriculture marocaine. Utilisation de l’eau, attractivité et compétitivité du territoire.
Il est à noter qu’en mars 2022, le portefeuille financier actif des financements du Groupe de la Banque africaine de développement au Maroc s’élevait à près de 4 milliards de dollars, dirigés vers les secteurs du développement social et humain, de l’eau, de l’assainissement, de l’agriculture, de l’énergie, des transports et de l’appui au développement. secteur privé.

Lire aussi:  La construction de pipelines pour transporter l'hydrogène marocain vers l'Espagne et l'Union européenne va bientôt commencer

Vous pouvez également être intéressé par

Marrakech, 2022-03-30 05:50:20 (Maroc-Actu) –

Article précédentAvertissements d’un énorme astéroïde qui percera l’orbite des satellites
Article suivantWhatsApp présente un nouveau service qui fascine les utilisateurs