Accueil Divertissements La conclusion des activités du Festival International des Arts Scéniques de Tanger

La conclusion des activités du Festival International des Arts Scéniques de Tanger

183
0

Le Festival International des Arts Visuels de Tanger vient de conclure sa dix-huitième session, qui a porté sur le thème « Le Corps Vaginal » dans le programme des différentes activités.
Le Centre international d’études sur la vitalité, qui a organisé le festival en coordination avec l’Université Abd al-Malik al-Saadi, le Forum international de Tanger et l’Université américaine de la Nouvelle-Angleterre dans le Bughaz, a confirmé que la démonstration s’est concentrée cette année, à travers des conférences, des travaux scientifiques sessions et représentations théâtrales, sur le thème du « corps vierge », qui se présente comme un prolongement des traditions scientifiques qu’il a établies. Le Centre avec ses différents partenaires locaux et internationaux.

Et il a souligné que la nouvelle session de « Tanger Al-Mashhadiyah » a abordé le sujet de « Le corps ferguish » comme une continuation de la discussion qui a été soulevée lors de la session précédente du festival, avec un examen minutieux et l’expansion du sujet de différents artistes, angles esthétiques et expressifs. Le festival est également resté fidèle aux perceptions et aux objectifs du centre visant à construire des ponts de communication fructueuse entre les études théâtrales et les disciplines artistiques et culturelles présentes dans la société, tout en suivant le rythme de l’évolution de la diversité dans le domaine des études télévisuelles à l’échelle mondiale d’une part d’une part, et dans le monde arabe et islamique d’autre part.
Tous les paragraphes du festival reflétaient la vision du centre organisateur sur le corps sexuel, qui est devenu, du point de vue des commissaires de l’événement, avec la large diffusion des nouvelles pratiques de performance qui utilisent les médias, un mélange entrelacé de corps sur scène et à l’écran.

Lire aussi:  Bande-annonce de Il était une fois... mais pas n'importe quand : la fantaisie musicale irrévérencieuse avec Sebastián Yatra sur Netflix

Le Festival international des arts scéniques de Tanger, dans sa dix-huitième session, a distingué des manifestations spécialisées dans divers domaines de la création artistique pour leur contribution au développement de la danse, des arts corporels et de l’image théâtrale.

Et l’affaire est liée à deux personnalités qui ont une présence équilibrée dans leur domaine de spécialisation, à savoir Salima Moumni, qui a décidé après ses études à Paris de vivre au Maroc afin de travailler sur le développement de la danse et des arts corporels en général, et Abdel Aziz Al Khalili, l’artiste de l’image théâtrale et des scènes visuelles, et chercheur dans le domaine de la mémoire théâtrale marocaine, qui travaille depuis un certain temps sur l’archivage optique.

Le programme de la dix-huitième édition du Festival de Tanger comprenait une variété d’activités, dont le dialogue qui réunit «Erica Fischer Lichte», «Astrid Schenka» et Khaled Amin, en plus d’organiser une visite des publications du Centre international de Vitality Studies et présentation de la version arabe du magazine dramatique dans le hall de l’Université de la Nouvelle-Angleterre à Tanger. Et la première représentation théâtrale de l’œuvre artistique « Time », dirigée par Asmaa Houri, et du livre « Théâtre au Maroc » de Muhammad Bahjaji, ainsi qu’un certain nombre de séances scientifiques, de conférences et d’autres paragraphes culturels liés au sujet de la démonstration.
La direction du festival a invité des chercheurs du monde entier, de plus de 12 nationalités, à se joindre à la table de discussion et de réflexion, et à présenter divers problèmes liés aux questions et sujets abordés par la coordination du symposium, qui ont été distribués à de nombreuses conférences, en plus de 7 sessions scientifiques, une vidéocassette et deux ateliers. Deux compositions et neuf représentations théâtrales, avec des paragraphes liés à la signature des dernières publications du Centre.
Le Centre International d’Etudes Spectaculaires est un laboratoire de réflexion et de recherche théâtrale, qui comprend des experts du spectacle, et une plate-forme pour présenter de nouvelles œuvres théâtrales, de spectacle et de performance.
Depuis sa création en 2007, le Centre international d’études sur la vitalité s’est préoccupé de la recherche et de l’activation théâtrales, de l’art de la performance et du reste des arts, ce qui en fait un espace permettant au chercheur universitaire, au critique et à l’artiste praticien de se rencontrer et de soulever des problèmes culturels.
Le Festival international des arts visuels de Tanger aborde « en général deux grandes parties, la première est scientifique, et comprend des séminaires scientifiques pour les universitaires spécialisés et des tables rondes pour les étudiants et chercheurs, présentant et signant les publications du centre, et la seconde est le visuel, et comprend des spectacles théâtraux, visuels et de performance… avec des personnalités théâtrales nationales et internationales honorées.

Lire aussi:  Sacre des lauréats du Festival International du Film et de la Migration à Agadir

Marrakech, 2022-12-04 18:36:35 (Maroc-Actu) –

Article précédentToyota dévoile la voiture économique Prius
Article suivantLa justice fiscale reportée sine die