Accueil L'International La dictature militaire est la première responsable de la crise qui frappe...

La dictature militaire est la première responsable de la crise qui frappe l’Algérie

201
0

L’auteur de l’éditorial du magazine «Bab» a déclaré que la dictature militaire, confuse et mourante, est la première responsable de la crise multiforme qui frappe l’Algérie.
Khalil Al-Hashimi Al-Idrissi, directeur général de la Presse maghrébine arabe, écrivait dans le récent éditorial du magazine « Bab » sous le titre « L’autorité au bord de l’effondrement », que « le déclin du pouvoir en Algérie, l’affaiblissement du pouvoir l’État, l’asservissement de la classe politique, la surveillance policière et la suppression de la société civile, ont révélé « En fin de compte pour le monde, la dictature militaire, confuse et mourante, est la première responsable de la crise multiforme qui ravage ce pays. »
Selon Al-Hashemi Al-Idrissi, « l’arrogance ridicule et les insinuations creuses d’Abdelmadjid Tebboune, le représentant des généraux, aggravent encore l’absurdité d’une situation déjà tragique ».
Après avoir souligné que les généraux algériens, par leur faillite et leur folie, continuent de plonger la région dans les abysses d’une crise dangereuse, M. Al-Hashimi Al-Idrissi a souligné que « faire du Maroc le début et la fin de toutes les tragédies du pays est ne sert plus du tout. »
Il a déclaré : « Tout le monde se rend compte que le recours à la technique du bouc émissaire est devenu épuisant et exposé, et que toute tentative de tenir un étranger pour responsable de sa propre faillite est une manœuvre vouée à l’échec. »
Dans ce contexte, Al-Hashemi Al-Idrissi a écrit qu’au moment où la guerre en Ukraine commençait à avoir un fort impact sur le monde entier, le régime algérien a choisi d’ouvrir un front avec l’Union européenne après avoir semé un chaos sans précédent en Tunisie, Libye, Mali et région du Sahel en général.
Il a indiqué que la vive réaction exprimée par l’Union européenne face à la suspension par l’Algérie du Traité d’amitié et de bon voisinage qui la liait à l’Espagne, l’a fait reculer sans délai de manière pathétique, dans un incident qui risque certainement de faire l’objet d’un cours dans les instituts de sciences politiques à l’avenir.
Il a ajouté que le régime algérien tenait compte de la position souveraine de l’Espagne ; Le juge soutiendra désormais le projet marocain d’autonomie au Sahara, comme s’il s’agissait d’une déclaration de guerre contre lui, à l’heure où il commençait à y souscrire pleinement, partout où il allait et à qui voulait l’entendre, qu’il était pas partie au conflit.
Ainsi, ajoute l’écrivain, « le masque de neutralité, à l’origine enduit d’hypocrisie, dont la junte militaire algérienne a toujours affiché sans parvenir à convaincre personne, a été brisé ».
Après s’être demandé si le peuple algérien, ce peuple fier et courageux, est condamné éternellement à subir le vol des fruits de ses sacrifices pour l’indépendance, le pillage de ses richesses et l’érosion continue de sa dignité par des peuples cupides, fourbes et obsédés par le vol. , Al-Hashemi Al-Idrissi a affirmé que « l’heure du changement en Algérie arrive inévitablement ». « .
Khalil Al-Hashemi Al-Idrissi a déclaré à cet égard : « Sans aucun doute, un jour des hommes honorables viendront rétablir la situation normale et donner un avenir à un pays qui a été pillé, rabaissé, insulté et humilié par des voyous dont la destination est est la poubelle de l’histoire.

Lire aussi:  Ukraine - L'Allemagne envoie un nouveau lot de plus de 3 000 tonnes de nourriture à l'Ukraine

Marrakech, 2022-06-23 19:18:56 (Maroc-Actu) –

Article précédentLancement d’un appel à projets dans le domaine de l’agriculture écologique
Article suivantUn partenariat stratégique entre la Graduate School of Management and Intelligence et l’Université de Californie