Accueil Economie La hausse des prix à la consommation affaiblit le pouvoir d’achat des...

La hausse des prix à la consommation affaiblit le pouvoir d’achat des Marocains

653
0

Les prix d’un certain nombre de biens de consommation de base sont toujours élevés au Maroc depuis le début de cette année, ce que confirment les chiffres officiels de l’inflation, qui a augmenté de 3,5 % en février dernier. Aux prix des carburants à base d’essence et d’essence.

Si le Maroc parvient à l’autosuffisance en fruits et légumes, cela n’a pas empêché les prix de monter, en raison du problème de la multiplicité des intermédiaires et des spéculateurs entre l’agriculteur et le dernier consommateur. Le piment Hamat, dont le prix a bondi à 20 dirhams le kilogramme.

Malgré les assurances du gouvernement concernant la réduction de la quantité de tomates exportées pour contrôler le prix du marché local, les prix sont restés à un niveau élevé, ce qui a incité un certain nombre de familles à éviter d’en acheter. En ce qui concerne les céréales, bien que le Maroc ait un stock suffisant pour 5 mois, les prix ont connu une augmentation. Au cours des derniers mois, cela a également inclus Al-Qatani, en raison de son importation de l’étranger.

Lire aussi:  Organisation de la sixième étape des journées économiques maroco-françaises à Nantes

Quant aux carburants, dont les prix ont été libéralisés en 2015, ils sont soumis aux fluctuations internationales affectées par les répercussions de la guerre russe en Ukraine, où le prix de l’essence et de l’essence a dépassé la barrière des 15 dirhams le litre. Deux ans après la pandémie, le pouvoir d’achat des familles a connu une détérioration.

Shams El-Din Abdati, président d’honneur du Forum marocain de la consommation, estime que « le Maroc connaît une très forte hausse des prix qui affecte le pouvoir d’achat des consommateurs, notamment ceux à faibles revenus, malgré les promesses du gouvernement ». Suite à la hausse des prix du carburant, sans parler des répercussions de la guerre russe en Ukraine sur les prix d’un certain nombre de matériaux importés, mais d’autres facteurs sont représentés dans la forte demande de certains matériaux.

Lire aussi:  Signature de quatre accords d'investissement dans les secteurs de l'agroalimentaire, du textile, des plastiques et des dispositifs médicaux

Il a ajouté que « l’augmentation de la consommation se traduit par une hausse des prix, et c’est l’occasion pour certains commerçants, notamment dans les zones reculées, d’augmenter les prix loin de la surveillance, qui reste très limitée au regard des faibles capacités qui lui sont allouées.  » Le responsable du Forum marocain des consommateurs a qualifié le marché marocain de « chaotique ». À la lumière de la faiblesse des contrôles de toutes sortes, y compris le contrôle de la concurrence et de la qualité, il a souligné que l’absence d’une culture consistant à n’acheter que les produits de base au lieu d’acquérir de nombreux matériaux, crée une demande excessivement élevée, et entraîne ainsi une augmentation de des prix.

Vous pourriez également être intéressé par :

Hausse des prix des matières premières à la veille du ramadan au Maroc

La Chambre des représentants marocaine crée une commission thématique de contrôle des prix à la consommation

almaghrib aujourd'hui

Marrakech, 2022-04-08 17:44:08 (Maroc-Actu) –

Article précédentL’Autorité marocaine du marché des capitaux signe un programme de retour
Article suivantLes autorités marocaines mettent en garde les revendeurs de monnaie virtuelle