Accueil Sciences & Tech La presse écrite au Canada reçoit les deux tiers des contributions de...

La presse écrite au Canada reçoit les deux tiers des contributions de Google.

252
0

Le gouvernement fédéral canadien a annoncé que la presse écrite de ce pays recevrait environ les deux tiers des contributions financières que le groupe géant Google a récemment promises aux médias en échange de la publication de contenus spéciaux pour ces derniers.
Fin novembre, après des mois de négociations, Ottawa a conclu avec le groupe géant, dont le siège est en Californie, un accord « historique » stipulant que Google fournirait 100 millions de dollars par an aux groupes de presse canadiens en compensation de la perte de revenus publicitaires.
Un responsable gouvernemental a déclaré vendredi lors d’un point de presse que «la part des organismes de télévision et de radio est de 30%, contre 7% à CBC/Radio-Canada (le diffuseur public canadien), laissant 63% à la presse écrite».
La plus grande part de l’aide va à la presse écrite car elle « dépend vraiment » des plateformes électroniques pour publier son contenu, selon ce qu’a déclaré le responsable fédéral.
Le ministre du Patrimoine canadien, Pascal Saint-Onge, a déclaré dans des déclarations aux médias que « le Canada a franchi une étape historique », soulignant que « les rédactions sont témoins d’une crise touchant le journalisme, qui est l’un des piliers de notre démocratie ».
L’accord conclu entre Google et le Canada s’inscrit dans le cadre de la nouvelle loi sur l’information en ligne dite « C-18 », entrée en vigueur mardi à l’initiative du gouvernement de Justin Trudeau dans le but de limiter la dégradation du journalisme au Canada. aux dépens des géants de l’Internet.
Meta, l’autre grande entreprise concernée par cette législation, s’oppose toujours au texte juridique. Depuis le 1er août, Facebook et Instagram bloquent les publications d’actualités au Canada pour éviter de verser une compensation aux organismes de presse du pays.
Le Premier ministre canadien Justin Trudeau a déclaré vendredi aux journalistes à Vancouver : « Nous continuerons à faire pression sur Meta, qui réalise des milliards de dollars de bénéfices sans avoir l’intention d’investir dans la stabilité et la précision au niveau du journalisme. »
Plusieurs médias canadiens font face à une situation financière difficile, et plusieurs plans sociaux ont été annoncés ces dernières semaines.

Lire aussi:  Selon VentureBeat, le prix du nouveau service d'abonnement PlayStation variera entre 10 et 16 dollars.

Marrakech, 2023-12-17 18:00:20 (Maroc-Actu) –

Article précédentDes pesticides nocifs pour la santé humaine empêchent l’entrée du poivre marocain au Portugal
Article suivantRyanair investit près d’un milliard et demi de dollars au Maroc