Accueil Auto/moto La réforme de la circulation supprime la marge de dépassement de 20...

La réforme de la circulation supprime la marge de dépassement de 20 kilomètres sur les routes conventionnelles à partir de lundi.

908
0

L’entrée en vigueur du règlement porte également à 6 la perte de points pour la conduite avec WhatsApp et pénalise le port d’inhibiteurs.

Marrakech, 21 Mar. (Maroc-Actu) –

Les changements introduits dans la loi sur la circulation, la circulation des véhicules à moteur et la sécurité routière entreront en vigueur le lundi 21 mars. Cette réforme supprime la marge supplémentaire de 20 kilomètres par heure (km/h) pour le dépassement des autres véhicules sur les routes conventionnelles. La DGT s’est donné un délai d’un an pour analyser l’élimination de cette marge, une mesure qui a suscité la controverse.

 » Nous sommes conscients qu’il existe un grand débat ouvert sur les 20 km/h ; laissez-nous un an pour voir comment cela évolue ; les données nous donneront la réponse « , a déclaré récemment le directeur de la circulation, Pere Navarro, lors d’un petit-déjeuner organisé par Europa Press, justifiant cette mesure par le fait que la vitesse est également l’une des principales causes des accidents de la circulation et que trois accidents sur quatre ont lieu sur ce type de route. M. Navarro a également souligné qu’il y a 239 décès par an dus à des collisions frontales sur ce type de route.

La réforme approuvée en décembre dernier n’augmente pas les peines encourues par les contrevenants. « Il y a eu un débat et il nous a semblé que ce n’était pas le bon moment pour augmenter les amendes de circulation », a précisé M. Navarro.

L’ensemble du projet de loi, qui modifie la loi sur la circulation routière de 2015, vise à renforcer les sanctions pour les comportements qui génèrent un risque accru pour la conduite, comme l’utilisation du téléphone portable au volant ou l’utilisation abusive des éléments de sécurité et de protection du véhicule.

Lire aussi:  Stellantis Vigo reprendra l'activité de ses deux lignes de production mardi prochain.

Parmi les nouveautés incluses dans cette réforme réglementaire figurent les pénalités de six points pour conduite avec un téléphone portable à la main ; quatre points pour non-utilisation de la ceinture de sécurité, des systèmes de retenue pour enfants (sièges pour enfants), des casques et autres éléments de protection ; ainsi que l’obligation de porter un casque pour les utilisateurs de véhicules de mobilité personnelle, tels que les scooters.

La nouvelle loi remplace également l’infraction grave consistant à « utiliser » des mécanismes de détection par radar ou cinémomètre par le simple fait de « porter dans le véhicule » ces dispositifs. Le nouveau type d’infraction maintient la perte de trois points attribuée à l’infraction précédente.

« Nous avons changé le mot ‘utilisation’ en ‘transport’ parce que si vous le transportez, vous l’avez acheté et vous l’avez installé, ce n’est pas pour le chasser », a fait remarquer M. Navarro, précisant que la mesure n’affecte pas l’utilisation des navigateurs qui avertissent de la présence de radars.

Sur les routes comportant plus d’une voie dans chaque sens, il est obligatoire de changer de voie pour dépasser les cyclistes ou les cyclomoteurs. En outre, le nombre de points à retirer pour avoir dépassé des cyclistes sans laisser la séparation minimale obligatoire de 1,5 mètre passe de quatre à six, en maintenant le montant de 200 euros. Il est également interdit de s’arrêter ou de stationner sur les bandes ou les pistes cyclables.

En revanche, les points à retirer pour le jet d’objets susceptibles de provoquer des accidents ou des incendies sur la route ou à proximité de la route sont portés de quatre à six.

Lire aussi:  Automotive Cells Company va convertir une usine Stellantis en Italie pour la fabrication de batteries

Désormais, la période qui doit s’écouler avant qu’un conducteur puisse récupérer son solde de points initial est fixée à deux ans sans commettre d’infraction. Jusqu’à l’adoption de la réforme de la loi, cette période variait en fonction de la gravité de l’infraction commise.

Les conducteurs pourront également récupérer deux points sur leur permis en suivant des cours de conduite sûre et efficace. Un arrêté ministériel développera les exigences nécessaires et les conditions à remplir.

En ce qui concerne les conducteurs mineurs de tout véhicule (cyclomoteurs, permis AM, motos jusqu’à 125 centimètres cubes, bicyclettes et véhicules de mobilité personnelle), la loi leur interdit de conduire avec un taux d’alcool supérieur à zéro, tant dans le sang que dans l’air expiré.

Les dispositifs sans fil certifiés ou approuvés pour être utilisés sur le casque des motocyclistes et des cyclomotoristes peuvent également être utilisés à des fins de communication ou de navigation, à condition qu’ils n’affectent pas la sécurité de la conduite.

Une nouvelle infraction grave est ajoutée, avec une amende de 200 euros, pour le non-respect des règles découlant des scénarios anti-pollution et des zones à faible émission.

De même, l’utilisation de dispositifs d’intercommunication non autorisés par la réglementation lors des examens d’obtention et de récupération du permis de conduire ou d’autres autorisations administratives, ou la collaboration ou l’assistance à l’utilisation de tels dispositifs, est punie de 500 euros.

Le candidat n’est pas autorisé à se représenter à l’examen pendant une période de six mois. Le directeur du trafic a expliqué qu' »il y a toujours eu de la triche dans les examens, mais avec les nouvelles technologies, les problèmes ont augmenté », justifiant cette mesure.

Article précédentUkraine – HRW prévient que la guerre en Ukraine pourrait aggraver la crise alimentaire au Moyen-Orient et en Afrique
Article suivantUne nouvelle forme de glace redéfinit les propriétés de l’eau à haute pression