Accueil Divertissements Latifa Ahrar souligne l’importance de l’ouverture au patrimoine culturel et théâtral des...

Latifa Ahrar souligne l’importance de l’ouverture au patrimoine culturel et théâtral des pays africains

324
0

Le thème de « La dynamique de coopération entre les instituts théâtraux du continent africain » était au centre d’une rencontre organisée la veille, mardi, à l’Institut supérieur d’art dramatique et d’animation culturelle de Rabat, dans le cadre de la première session de le Festival de théâtre africain, qui se poursuivra jusqu’au 30 avril.
Cette rencontre vise à discuter de la possibilité de créer une dynamique entre les instituts de théâtre sur le continent africain, étant donné que la structure du marché du théâtre africain ne peut se passer d’espaces de formation. Il vise également à mettre en valeur les artistes de théâtre comme contribuant aux politiques de développement culturel sur le continent et au développement d’un certain nombre d’équipements culturels, y compris les instituts de théâtre.
La directrice de l’Institut supérieur d’art dramatique et d’animation culturelle, Latifa Ahrar, a indiqué dans une déclaration à la MAP à l’occasion que l’institut abrite cette rencontre qui se caractérise par la participation des directeurs d’un certain nombre de formations en art théâtral africain. instituts et écoles, dans le cadre de la première session du Festival de Théâtre Africain car il s’agit d’un établissement de formation universitaire qui réunit Entre la formation des savoirs académiques et le suivi du parcours professionnel et professionnel des étudiants dans les filières Diagnostic, Animation Culturelle, et Scénographie .
Ahrar a ajouté que l’accueil aujourd’hui par l’institut des représentants des instituts et écoles de formation africains dans le domaine théâtral est une ouverture à la coopération Sud-Sud, mais aussi une ouverture au patrimoine culturel et théâtral de plusieurs pays africains, à travers la pratique théâtrale et la culture activation, notant que cette occasion sera également l’occasion pour les étudiants de rencontrer des auteurs dramatiques, d’assister à des pièces de théâtre et à de nombreuses performances, et de réfléchir à l’horizon du travail en commun et de la coopération.
Pour sa part, un membre du Comité d’organisation de la première session du Festival de théâtre africain, M. Abdel-Jabbar Khamran, a indiqué dans un communiqué similaire que cette rencontre vise notamment à discuter de la coopération entre les instituts de théâtre du continent africain, ainsi que il constitue une occasion pour les directeurs de ces instituts d’étudier la possibilité d’échanges culturels. Et échanger des expériences, faciliter les déplacements des étudiants pour étudier et bénéficier de formations dans les pays du continent, appelant à ce que cette rencontre soit l’occasion pour les proviseurs, professeurs et étudiants de construire des ponts de communication au niveau de la formation et de bénéficier des expériences des ces instituts.
A son tour, le directeur artistique de la première session du Festival de Théâtre Africain, Khaled Tamer, a souligné dans une déclaration à la MAP l’importance de cette rencontre car elle contribue à penser autrement la formation dans les différents instituts théâtraux du continent africain, soulignant la diversité et la multiplicité de ces instituts et écoles sur le continent, et parmi eux figure l’Institut Supérieur d’Art Dramatique et d’Animation Culturelle de Rabat. A cette occasion, les participants ont passé en revue les expériences de formation théâtrale dans un certain nombre de pays africains, soulignant que les différents instituts de théâtre ont été créés dans le but de perfectionner les talents des étudiants et de les former, car la question de la formation est considérée comme essentielle pour l’avancement du théâtre, notamment.
Ils ont considéré que cette formation combine les aspects théoriques et pratiques, et est basée sur l’aide aux étudiants pour construire une personnalité indépendante et intelligente capable de prendre des initiatives et de faire face aux défis et à la concurrence auxquels les étudiants sont confrontés après l’obtention de leur diplôme.
Ils ont souligné que pour créer un véritable dynamisme entre les instituts de théâtre du continent africain, il faut échanger des expériences et des points de vue, organiser des ateliers, ouvrir des partenariats, et une réflexion continue et renouvelée sur le contenu de la formation dans ces instituts et les modalités approuvées. normes et références, soulignant en même temps l’importance de la formation continue non seulement pour les étudiants. Mais aussi pour les professeurs et le personnel administratif de ces instituts.
A cet égard, ils ont souligné l’importance de la coopération entre les instituts théâtraux du continent africain, car elle permet de découvrir des approches de formation dans chaque institut et contribue à découvrir sa spécificité.

Lire aussi:  Clôture de la 12ème session du Festival International du Film Étudiant de Casablanca

Les participants ont également appelé au développement de programmes favorisant l’accueil d’étudiants de différentes nationalités par ces instituts car ce sera une expérience riche au regard de la multiplicité de leurs cultures, ainsi que l’encouragement de la recherche dans le domaine théâtral dans le divers parcours de formation.
Le Festival de théâtre africain cherche à mettre en lumière la richesse et la diversité du théâtre africain contemporain en tant que théâtre qui puise dans la réalité, la résistance et la constance, et reflète un outil pour incarner les luttes et les rêves des Africains, car il présente une vision inédite du théâtre africain contemporain. portée par des auteurs et réalisateurs émergents et d’autres de renommée internationale.
Des troupes théâtrales de 10 pays africains différents, ainsi que le Maroc, la République démocratique du Congo, la Guinée, le Burkina Faso, le Burundi, le Mali, le Cameroun, le Kenya, les Comores et le Bénin, concourront pour le prix du meilleur spectacle africain.
Cette session propose un programme riche en diverses représentations théâtrales, ainsi que des rencontres et tables rondes qui offrent au public un espace unique de dialogue et d’échange d’idées sur « le statut du théâtre en Afrique » et « comment repenser les festivals en Afrique » , autant de questions qui alimenteront des discussions efficaces sur l’actualité du théâtre en Afrique. .
Il est à noter que le programme des célébrations à Rabat, capitale de la culture africaine, est organisé sous le haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI jusqu’en mai 2023, et comprend les domaines de la littérature, de la poésie, des arts plastiques, de la musique, du théâtre, du cinéma. , arts de la rue, danse, arts numériques, défilés de mode, photographie, arts populaires, contes et arts du cirque, ainsi que des forums et des rencontres. intellectuelle et autres.

Lire aussi:  Des DJ de renommée mondiale et des stars de la musique électronique se réunissent à l'Abarset, à Grandvalira.

Marrakech, 2023-04-26 18:31:23 (Maroc-Actu) –

Article précédentOuverture du Festival International du Film Documentaire Africain de Rabat
Article suivantLe Forum International de l’Agriculture au Maroc dévoile le pavillon du village entrepreneurial naissant