Accueil L'International Le blogueur saoudien Raif Badawi libéré après dix ans de prison pour...

Le blogueur saoudien Raif Badawi libéré après dix ans de prison pour « insulte » à l’islam

712
0

Marrakech, Mar. 11. (Maroc-Actu) –

Le blogueur saoudien Raif Badawi a été libéré après avoir purgé la peine de dix ans de prison qui lui avait été infligée par un tribunal saoudien pour « insulte » à l’islam, a annoncé vendredi son épouse, Ensaf Haider.

« Après dix ans de prison, Raif est libre ! » a célébré sur Twitter Haider, qui vit désormais au Canada avec les trois enfants du couple.

Badawi, aujourd’hui âgé de 38 ans, a été arrêté en 2012 pour avoir critiqué la police religieuse saoudienne via les médias sociaux, ce qui lui a valu d’être condamné à dix ans de prison et à mille coups de fouet pour ses « insultes » à l’islam.

Lire aussi:  Décès du comédien argentin Enrique Pinti.

La libération de Badawi a également été confirmée par l’ONG de défense des droits de l’homme AlQST sur son profil Twitter, où elle a rappelé qu’il sera interdit d’entrer en Arabie saoudite pendant les dix prochains jours.

Malgré la pression exercée par une condamnation qui a provoqué l’indignation d’une grande partie de la communauté internationale, en juin 2015, la Cour suprême d’Arabie saoudite a confirmé la sentence. Quatre mois plus tard, M. Badawi a reçu le prix Sakharov du Parlement européen pour la liberté de pensée.

Lire aussi:  L'Ukraine achète 5 100 armes antichars au fabricant allemand Dynamit Nobel Defence.

L’Arabie saoudite occupe la 168e place sur 180 dans le classement mondial de la liberté de la presse établi par Reporters sans frontières (RSF). L’ONG – qui dénonce la situation de Badawi depuis toutes ces années – a approché le prince héritier Mohammed bin Salman à plusieurs reprises pour lui demander d’agir en faveur des libertés et des droits.

Article précédentUkraine – M. Biden réaffirme qu’une « confrontation directe » entre la Russie et l’OTAN déclencherait une « troisième guerre mondiale ».
Article suivantLe CC.OO. demande au ministère de l’Industrie de faire un rapport sur l’évolution du marché des véhicules électriques.