Accueil Economie Le Conseil supérieur de la magistrature et le Conseil de la concurrence...

Le Conseil supérieur de la magistrature et le Conseil de la concurrence organisent un atelier sur l’application du droit de la concurrence

180
0

Le Conseil supérieur de la magistrature et le Conseil de la concurrence ont organisé, les 6 et 7 juin, à Rabat, un atelier de formation spécialisée sur l’application du droit de la concurrence.
Un communiqué conjoint indique que cette réunion, qui s’est tenue au siège du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire, a lancé une série d’étapes successives pour soutenir les efforts visant à approfondir la coordination et l’intégration entre les deux institutions pour assurer l’application correcte et équitable des droit de la concurrence, d’établir les principes de l’état de vérité et de droit, et d’assurer la transparence des relations économiques dans un souci de bonne gouvernance visant l’efficacité et la modernisation de l’économie nationale, attirer les investissements et protéger le consommateur.
Selon le communiqué, Mohamed Abdel Nabawi, président délégué du Conseil supérieur de l’autorité judiciaire, a déclaré que cet atelier s’inscrivait dans le cadre du partenariat conclu entre les deux conseils en vue d’échanger des connaissances et des expériences entre eux et de créer des passerelles de coopération entre autorités et institutions nationales, conformément à la Constitution, dans le but d’élargir la perception des juges qui y participent. Se familiariser avec les applications du droit de la concurrence et améliorer leur connaissance de ses parties et détails, d’une manière qui contribue au développement de la performance judiciaire et à l’application équitable de la loi.
Abdel Nabawi a ajouté que la régulation de la concurrence et l’interdiction des pratiques qui contredisent et restreignent ses règles ont pour but d’assurer la liberté de la concurrence et les intérêts des opérateurs économiques, en particulier les petites entreprises et les initiatives individuelles, et d’empêcher la domination et le monopole qui éliminent ces entreprises et initiatives. et porte atteinte aux droits et au bien-être des consommateurs.
Pour sa part, Ahmed Rahho, Président du Conseil de la Concurrence, a souligné lors de la séance d’ouverture de cet atelier l’importance de visions unificatrices concernant la compréhension et l’interprétation des textes juridiques relatifs à la concurrence au sein des marchés, ainsi que l’accumulation d’expériences, jurisprudence et travaux jurisprudentiels.
A travers cette initiative, Rahho a indiqué que le Conseil s’engage à travailler avec les institutions judiciaires, qui sont chargées des décisions judiciaires définitives dans les recours qui lui sont soumis, afin de créer une base de données de jurisprudence dans ce domaine, d’une manière qui contribue à construire un climat de confiance, renforce la sécurité juridique et offre aux acteurs économistes et investisseurs une meilleure visibilité.
A noter que cet atelier de formation bénéficiera à un certain nombre de magistrats et rapporteurs du Conseil de la concurrence.

Lire aussi:  Le centre de recherche Al-Tijari abaisse l'objectif de prix de Maroc Telecom à 134 dirhams

Mots clés

Concours du Conseil supérieur de la magistrature Application sur le travail Atelier sur le droit de l’autorité et réglementation du Conseil

Marrakech, 2022-06-07 20:22:33 (Maroc-Actu) –

Article précédentFaussaire : Le Maroc jouit d’une attractivité sans précédent pour les capitaux industriels
Article suivantAnwar Invest inaugure les travaux d’agrandissement de son unité de production de Biscuits à Hadd Swalim