Accueil Economie Le gouvernement marocain régularise le statut douanier des voitures particulières numérotées

Le gouvernement marocain régularise le statut douanier des voitures particulières numérotées

765
0

La ministre de l’Economie et des Finances, Nadia Fattah Alaoui, a confirmé que l’administration des douanes a accordé aux citoyens des villes de Ceuta et Melilla le droit d’accepter des voitures pour une période de 6 mois, à prolonger pour une période similaire.

En réponse à une question écrite de la parlementaire Farida Khiniti, du Parti du progrès et du socialisme, le ministre a expliqué que « ce régime préférentiel permet aux citoyens concernés de bénéficier du régime d’admission temporaire pour leurs voitures particulières tout au long de l’année, car cette procédure permet leur permettre de traverser en douceur en les dispensant des formalités d’immatriculation. » et règlement à chaque entrée et sortie.

D’autre part, Fattah Al-Alawi a confirmé que « dans le cadre des facilités accordées en cas de réexportation de voitures sans règlement informatique de leur statut douanier, tout document présenté, que ce soit au bureau de passage ou dans tout bureau de douane du Royaume-Uni, qui prouve la réexportation de la voiture ou son existence, sera pris en considération pour compléter les procédures de règlement. à l’extérieur, sans obligation d’amener la voiture à inspecter.

Lire aussi:  Le Maroc réduit ses exportations de tomates pour répondre aux besoins du marché

Le ministre a souligné que les personnes concernées qui ont des voitures bloquées dans la ville occupée de Melilla, et ne veulent pas les rentrer au Maroc pour une raison quelconque, n’ont qu’à présenter aux autorités douanières tout document officiel qui aide le processus de règlement .

Et le même responsable gouvernemental a expliqué : « Compte tenu de la situation épidémiologique dans le monde, et dans le cadre des facilités visant à contribuer à atténuer les répercussions de ce fléau sur les membres de la communauté marocaine, l’administration des douanes a décidé de prendre en compte cette crise sanitaire, en allongeant les délais d’acceptation provisoire des voitures de tourisme périmées. La durée de validité de son séjour au Maroc durant les années 2020 et 2021 jusqu’au 30 juin 2022, sans payer d’amendes ni de pénalités.

Et la parlementaire Farida Khiniti a adressé une question écrite au ministre de l’Économie et des Finances, par laquelle elle a demandé que le dossier « livre vert » des voitures immatriculées aux douanes et numérotées en Espagne soit traité.

Lire aussi:  Le chiffre d'affaires consolidé de « Energie Maroc » s'élève à 5,90 milliards de dirhams à fin juin 2022

Khaniti a noté que ce dossier s’est approfondi depuis la fermeture des points de passage, car la plupart des voitures immatriculées à la douane sont inutilisables, et leur réparation demande beaucoup d’argent, ce qui place les concernés devant deux solutions : soit les vendre, soit se débarrasser des eux, ce qui se heurte aux décisions de l’administration des douanes qui obligent les propriétaires de ces Voitures numérotées en Espagne à les amener pour inspection, afin qu’elles puissent être radiées de leurs registres, ce qui est difficile compte tenu de leur immobilité en premier lieu ; Aussi, ces services des douanes n’acceptent aucun autre document, comme le certificat de vente ou de cession de la voiture, qui sont des procédures qui devraient être atténuées, selon eux.

Vous pouvez également être intéressé par

almaghrib aujourd'hui

Marrakech, 2022-04-05 14:32:56 (Maroc-Actu) –

Article précédentLe cours du dirham marocain par rapport aux devises arabes et internationales en
Article suivantL’Ukraine accuse la Russie d’avoir bloqué un cargo chargé de blé