Accueil Economie Le groupe Renault annonce l’affectation de l’usine de Tanger à la fabrication...

Le groupe Renault annonce l’affectation de l’usine de Tanger à la fabrication de la voiture électrique « Mobile Duo »

393
0

A l’occasion de la célébration du dixième anniversaire de l’ouverture de l’usine Renault de Tanger, le Groupe Renault Maroc a annoncé, mardi, que cette plateforme industrielle sera dédiée à la fabrication du Mobilis Doyo, la première voiture électrique du groupe à être produit au Maroc.
Le Mobilis Duo propose une solution de mobilité partagée, car il est conçu pour répondre aux besoins des villes et des opérateurs de véhicules à mobilité partagée. Conçu pour deux personnes et 100 % électrique, le véhicule a pour objectif d’intégrer 50 % de matériaux recyclés dans sa fabrication et d’être recyclable à 95 % en fin de vie grâce à l’une des usines du groupe.
Cette cérémonie s’est déroulée en présence du Ministre de l’Industrie et du Commerce, Riad Mazour, du Directeur Général de Renault Maroc, Mohamed Bachiri, du Wali de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Mohamed Mhidia, du chef de la région, Omar Mourou, l’Ambassadeur de France à Rabat, Hélène Le Gall, et le Trésorier Général du Royaume. Nord El-Din Bensouda, président du conseil de surveillance de l’Agence spéciale Tanger-Méditerranée, Fouad Brini, et directeur général de l’Agence pour le redressement et le développement des provinces du Nord, Mounir Al-Youssoufi.
La cérémonie s’est également déroulée en présence du président de la Confédération générale des entreprises du Maroc, Chakib Laalj, de la secrétaire générale de la Confédération marocaine du travail, Melody Mokharek, de la directrice générale de la marque « Mobilays », de Clotilde Delbos, de la directrice industrielle de la Groupe Renault et le directeur du pôle Renault dans la péninsule ibérique, Jose Vicente de los Mozos, et bien d’autres. Personnalités des secteurs public et privé et partenaires du groupe.
Cet anniversaire, qui symbolise le partenariat entre le Royaume du Maroc et le Groupe Renault, célèbre tous les acteurs des secteurs public et privé, travaillant main dans la main pour développer l’industrie automobile, qui représente le premier secteur exportateur du Maroc depuis 2014.
En dix ans, l’usine a produit plus de 2,36 millions de voitures, qui sont exportées vers plus de 70 destinations à travers le monde.
Mazur a déclaré dans un discours prononcé à cette occasion que « nous célébrons aujourd’hui un partenariat réussi qui ouvre des perspectives stratégiques et prometteuses », notant que « le groupe Renault a encore une fois renforcé son rôle d’acteur qui joue le rôle de locomotive pour le développement du secteur automobile au Maroc, un secteur qui s’achemine vers l’électrification et les transports durables à pas de géant.
Il a souligné que « nous avons des ambitions très particulières pour suivre le rythme de l’électrification de la mobilité. C’est une nouvelle étape au cours des dix prochaines années, où les réalisations seront très importantes et plus ambitieuses, et où la part de marché du Maroc deviendra plus probable dans l’industrie automobile.
Mazur a souligné que « le lancement de la production de la première voiture électrique dans l’usine de Tanger met en évidence la forte attractivité de la plateforme marocaine, sous la houlette de Sa Majesté le Roi Mohammed VI », notant que « nous avons les moyens et les compétences pour réaliser notre objectif et relever le défi. »
Pour sa part, Béchir a estimé que la célébration du dixième anniversaire de l’usine de Tanger est l’occasion de s’informer sur les réalisations de ce site exceptionnel, et à travers lui sur l’industrie automobile du Royaume, rappelant le grand pari qui a accompagné le lancement de cette usine respectueuse de l’environnement, notamment sur le plan humain et industriel, jusqu’à ce qu’elle devienne une usine de référence au Maroc et un pilier fondamental de l’écosystème industriel du groupe Renault.
Le responsable a noté que l’usine, depuis son inauguration par Sa Majesté le Roi Mohammed VI le 9 février 2012, s’est imposée comme un catalyseur pour réaliser une transformation dans l’ensemble du secteur automobile marocain, soulignant que l’usine a produit plus de 2,3 millions voitures et a délivré la marque « Made in Morocco ». Vers plus de 70 destinations à travers le monde.
A cet égard, il a souligné la contribution de l’usine de Tanger au renforcement du dispositif Renault et au développement des exportations du secteur automobile au niveau international, rappelant que l’industrie automobile est le premier secteur exportateur au Maroc depuis 2014, grâce à la vision avisée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.
Il a indiqué que c’est « aussi une aventure humaine portée par la passion de tous les collaborateurs du Groupe Renault Maroc et un exemple de partenariat entre les secteurs privé et public », notant que le Groupe Renault renouvelle sa confiance dans son système industriel en annonçant une nouvelle ligne de production de voitures avec lignes de production à l’usine de Tanger.
Vicente de los Mozos a souligné que l’usine de Tanger est pionnière dans l’industrie automobile au Maroc, soulignant que le développement de l’usine est étroitement lié à la success story de la marque Dacia au Maroc et dans le monde, en plus d’être au cœur de la fabrication toutes générations du modèle Dacia Sandero. La voiture la plus vendue aux particuliers en Europe depuis 2017, et la voiture la plus vendue au Maroc, ce qui confirme le succès de la marque « Made in Morocco ».
Il a également souligné que l’usine est « une révolution et un symbole de fabrication neutre en carbone sans production d’aucun déchet liquide industriel, ce qui confirme sa position au sein du système industriel du groupe », ajoutant que le Maroc constitue, pour le groupe Renault, l’un des piliers de la compétitivité industrielle et un acteur pivot de son plan stratégique « Renaulution ». ).
Quant à Delbus, il a annoncé que l’usine de Tanger, qui est l’un des piliers du système industriel du groupe, fabriquera le véhicule électrique « Mobile Duo », où le véhicule sera produit grâce à l’investissement dans une nouvelle chaîne de montage qui a une capacité de production qui peut être augmentée pour atteindre 17 000 voitures par an. Cela permettra d’intégrer la production en série de la voiture électrique.
Elle a ajouté que ce nouveau projet renforce la confiance du groupe dans la plateforme industrielle marocaine et représente le point de départ pour commencer à utiliser la technologie électrique dans l’industrie marocaine, annoncé en juin 2021 à l’occasion du renouvellement des accords de renforcement du système industriel Renault.
Pour sa part, Moukhareq a considéré cette célébration comme une occasion de célébrer les réalisations de l’usine de Tanger et la réussite du partenariat social entre le Groupe Renault et l’Union marocaine du travail, qui est basé sur le dialogue et la négociation selon une approche gagnant-gagnant. . Le renforcement de la plate-forme industrielle du Groupe Renault au Maroc a permis de lancer un projet majeur au sein de l’industrie automobile. Depuis 2016, des accords ont été signés pour développer le système industriel de Renault visant à porter le taux d’intégration locale du groupe à 65 %, et porter le nombre de ventes en sous-traitance à 1,5 milliard d’euros dès 2023.
En 2021, le groupe a également annoncé son entrée dans une nouvelle phase du système industriel Renault, au cours de laquelle il vise à porter l’intégration locale à 80 % et à atteindre l’objectif à long terme d’atteindre un volume de ventes de 3 milliards d’euros.
Cette nouvelle dynamique industrielle contribue au renforcement du système industriel, à la présence de nouveaux fournisseurs et à l’adoption de nouvelles technologies. A travers cet engagement, le groupe vise à renforcer la position de l’industrie automobile marocaine et de la marque Made in Morocco au niveau régional et international.
Grâce à son dispositif industriel au Maroc, qui ne cesse de se renforcer, en créant de la valeur et des opportunités d’emplois et en contribuant à une forte augmentation des exportations du secteur automobile, la plateforme industrielle marocaine renforce sa position parmi les cinq premiers pays industriels dans lesquels Renault Le groupe est présent.

Lire aussi:  Les entreprises internationales prévoient de réduire leurs achats de pétrole brut et de carburant

Marrakech, 2022-09-14 20:40:13 (Maroc-Actu) –

Article précédentLes prix des carburants sont « en feu » au Maroc, malgré leur baisse à l’international
Article suivantUne grave faille de sécurité sur certains appareils Apple