Accueil Economie Le Maroc appelle à un recentrage des dépenses de protection sociale et...

Le Maroc appelle à un recentrage des dépenses de protection sociale et de soutien du revenu

373
0

Le Maroc a appelé, lundi à Addis-Abeba, avant la cinquante-cinquième session de la Conférence des ministres africains des finances, de la planification et du développement économique, à recentrer les dépenses sur des formes de protection sociale mieux ciblées, en plus du soutien des revenus.
Le représentant permanent du Royaume auprès de l’Union africaine et de la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique, Mohamed Arouchi, a déclaré que le Royaume appelle également à apporter le soutien politique et technique nécessaire aux initiatives visant à faciliter les transferts monétaires, telles que le Forum de Rabat pour réduire le coûts des envois de fonds pour les expatriés africains.
El-Sayed, qui dirige la délégation marocaine participant à cette conférence, a souligné la nécessité de miser sur la croissance à long terme grâce à des investissements à haut rendement dans l’éducation, la recherche et le développement et les projets d’infrastructure.
La délégation marocaine a souligné l’importance de mettre en œuvre des politiques budgétaires progressives, notamment en matière de fiscalité et de dépenses, afin de réduire l’extrême pauvreté et de retrouver le chemin de la croissance pendant la période pré-épidémique, tout en mobilisant les recettes intérieures sans nuire aux moins pauvres et vulnérables, notamment par l’augmentation de la fiscalité de l’immobilier et de la taxe carbone et l’élargissement de l’assiette de l’impôt sur le revenu imposée aux particuliers et aux entreprises.
Cette cinquante-cinquième session, qui se tient dans un format hybride en présence et à travers la technologie du débat vidéo, vise à renouveler l’intérêt et le travail pour lutter contre la pauvreté, les inégalités et autres facteurs qui rendent la population africaine constamment vulnérable à ces fléaux.
La séance d’ouverture de cette session a été marquée par l’approbation des membres du Bureau, dont le Maroc en sa qualité de deuxième vice-président, ainsi que l’adoption de l’ordre du jour et du programme de travail de la session.
La conférence se concentrera sur l’examen d’un ensemble d’axes, dont « Le thème de la cinquante-cinquième session de la Commission économique pour l’Afrique » et la conférence commémorative 2023 d’Adebayo Adedeji : « Gouvernance, contrat social et développement économique en Afrique : un regard en arrière et un regard vers l’avenir », et « Politiques et interventions ciblées ». Pour renforcer la résilience et réduire la pauvreté et les inégalités dans le contexte des chocs mondiaux », « Impacts socio-économiques du changement climatique et possibilités de bénéficier d’un financement vert » et « Tirer parti de la zone de libre-échange continentale africaine pour la résilience et l’inclusion économiques ».
La conférence réunit les ministres des finances, de la planification et du développement économique des États membres africains, les gouverneurs des banques centrales, les agences du système des Nations Unies, les institutions financières africaines, les institutions universitaires et de recherche, ainsi qu’un certain nombre de partenaires au développement, d’organisations intergouvernementales et d’autres acteurs clés. .

Lire aussi:  L'encours des prêts bancaires dépasse 980 milliards de dirhams

Marrakech, 2023-03-21 18:29:11 (Maroc-Actu) –